23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne
Accueil > Actualités de la mer > Un garçon de 19 ans veut nettoyer les océans du plastique

Un garçon de 19 ans veut nettoyer les océans du plastique

Dernière mise à jour le vendredi 5 avril 2013

Article paru
sur le site "agir pour la planète" - 03 Avril 2013
Visualiser l’article original


Il n’a que 19 ans et pourtant son concept pourrait révolutionner l’environnement et les océans. En effet Boyan Slat a présenté son projet de nettoyer près de 99,9% des déchets qui encombrent nos océans et ce sur 5 ans et sans filets. Incroyable on vous dit !

C’est lors du TEDx de Delft aux Pays-Bas que cet étudiant en ingénierie aérospatiale a présenté son projet « The Ocean Cleanup ». Cet amoureux de la mer a té choqué lors d’une plongée aux Açores de voir autant de plastique alimenter les océans et détruire l’écosystème qui le compose.

Force à été de constater que l’utilisation du plastique se retrouve dans tous nos gestes du quotidien, il est impossible d’y échapper et malheureusement c’est environ 7 milliards de kilos de plastiques qui se retrouvent dans l’océan soit l’équivalent de 1000 tours eiffels.

Afin, entre autre, de préserver le plancton (élément vital à notre écosystème fragile) il est impératif de commencer le nettoyage de la mer. Certains scientifiques avaient prédits qu’il faudrait presque 80 000 ans pour recueillir avec des chalutiers tous ces déchêts. Mais Boyan et son bateau flanqué de longs bras montés sur des bouées, lui, l’envisage en 5 ans et ce, sans filets.Comment ça marche ?

La bonne idée de Boyan c’est de se servir des courants marins des gyres pour laisser l’océan s’auto-nettoyer. En effet en placant ces embarcations à toutes les zones de passages de déchêts qui dérivent logiquement grâce aux courants, c’est l’océan qui ramènera à l’homme le fruit de sa pollution.

Une idée brillante qui pourrait même être rentable. Les débris récupérés permettraient de générer plus d’argent qu’il n’en faudrait pour construire ce bateau original.

l’équipe d’ingénieur qui aide Boyan sur ce projet est encore en train de vérifier la faisabilité mais cette nouvelle est sans conteste une bouffée d’oxygène pour les amoureux de la mer et les écolos que nous sommes.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP