18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre
Accueil > Actualités de la mer > Un nouveau robot pour observer les océans

Un nouveau robot pour observer les océans

Dernière mise à jour le lundi 18 février 2013

Article paru sur le site "Figaro actualité nautisme"
- 14
février 2013
Visualiser l’article original


Révolution dans le monde de l’océanographie : le programme international Argo a permis de déployer plus de 3000 flotteurs profileurs sur tous les océans de la planète. Ces petits robots autonomes recueillent des données sur la température et la salinité de la mer, de la surface jusqu’à 2000 mètres de profondeur et les transmettent par satellite en temps réel. Elles sont disponibles sur le site internet Coriolis, à la disposition des scientifiques du monde entier. « C’est un rêve pour un océanographe, commente Pierre-Yves Le Traon, chercheur à l’Ifremer. Le programme nous permet de mieux connaître les effets du changement climatique et du réchauffement des océans. Chaque année, 200 publications scientifiques internationales utilisent les données fournies par Argo. »

La France leader en Europe

Parmi la trentaine de pays impliqués dans cette vaste recherche, la France est leader en Europe. L’Ifremer y joue un rôle très actif. Avec ses partenaires scientifiques et industriels, l’organisme vient de déployer un nouveau flotteur profileur, Deep Arvor, actuellement en fabrication. Il va permettre de repousser encore les limites de l’observation des océans car il pourra plonger jusqu’à 3 500 mètres de profondeur. Par rapport aux anciens flotteurs, il intègre de nouvelles fonctionnalités telles que la télécommande à distance et la haute résolution des images transmises. En plus de la salinité et de la température des eaux, il effectuera aussi des mesures d’oxygène. Deux prototypes vont être testés cette année. Puis vingt-quatre seront déployés en Atlantique nord. La durée de vie d’un flotteur profileur est environ de 4 ans. Il effectue en moyenne 150 cycles de mesures entre la surface et les profondeurs. Depuis les débuts du programme Argo, 700 nouveaux robots sont ainsi mis à l’eau chaque année. A terme, ils seront dotés également de capteurs permettant de mesurer la concentration en chlorophylle et en nitrate de l’eau de mer.

_ Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP