18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Une filière hydrolienne émerge en France

Une filière hydrolienne émerge en France

Dernière mise à jour le mercredi 21 mars 2012

Article paru sur le site "20 Minutes" - Mardi 20 Mars 2012
Visualiser l’article original



Une filière hydrolienne émerge en France

ENERGIE - Après les éoliennes offshore, le gouvernement veut développer cette deuxième filière industrielle française des énergies marines renouvelables...

Ces tubrines installées dans les profondeurs des mers pour capter les courants marins et produire de l’électricité sont le nouveau cheval de bataille du gouvernement.

« Aujourd’hui, les conditions sont réunies pour faire émerger cette deuxième filière industrielle française des énergies marines renouvelables », a insisté, lundi, le ministre de l’Industrie, Eric Besson.

Des réalisations sont déjà en cours, notamment l’installation par EDF Energies Nouvelles d’un parc de quatre hydroliennes au large des Côtes-d’Armor, en Bretagne, qui sera opérationnel en 2013. Une usine devrait également voir le jour en 2014 à Cherbourg pour produire un millier de turbines. Elle pourrait créer 1 000 emplois.

Les perspectives sont plus que prometteuses, selon le Groupement des industries de construction et activités navales (Gican), qui vient de réaliser une cartographie de cette filière naissante.

Des milliers d’emplois à la clé

Les professionnels évoquent le chiffre de 11 000 postes créés à terme dans les énergies marines renouvelables, en plus des 10.000 prévus dans l’éolien offshore. L’enjeu à présent, c’est d’aller vite. Surtout plus vite que les concurrents européens, et notamment écossais. Pour Frédéric Le Lidec, responsable des énergies marines chez DCNS, entreprise qui veut devenir leader sur ce segment, « le lancement d’un appel d’offres par le gouvernement courant 2012 tomberait à point nommé ». Mais le gouvernement justement ne l’envisage que dans les deux ans. Le temps d’étudier les solutions techniques proposées par les industriels, ainsi que les conditions de raccordement au réseau national. Reste la question du coût. Si le prix de l’énergie hydrolienne devrait être inférieur à celui de l’éolien off­shore, il sera supérieur à celui du kWh nucléaire.

Céline Boff



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP