18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Une quinzaine de pays se mobilisent pour les aires marines

Une quinzaine de pays se mobilisent pour les aires marines

Dernière mise à jour le mardi 29 octobre 2013

Article paru
sur le site "" - 28 octobre 2013
Visualiser l’article original



Une quinzaine de pays ont réaffirmé samedi à Ajaccio la nécessité de transformer en 2020 10% des océans en aires marines protégées, contre moins de 3% actuellement, et lancer des négociations en 2014 sur le statut de la haute mer.

Le "Message d’Ajaccio" a été adopté au terme du 3e Congrès mondial des Aires marines protégées (AMP), qui s’est ouvert le 21 octobre et s’achève dimanche et où étaient représentés 130 pays.

Avec "moins de 3% des océans couverts par des aires marines protégées, le niveau de protection nécessaire est encore loin d’être atteint", affirment les ministres signataires d’Inde, d’Italie, de Chypre ou encore du Sénégal et du Nicaragua. Aussi, ils "réaffirment" leur "engagement résolu" à réaliser l’objectif fixé à Nagoya (Japon) en 2010 de "constituer d’ici à 2020 un réseau complet et cohérent d’aires marines protégées gérées efficacement et couvrant 10% des océans".

Ils ont également "appelé solennellement la communauté internationale" à ouvrir des négociations d’ici la fin 2014 sur la création d’un instrument juridique international de protection de la biodiversité en haute mer, qui représente 64% des océans et qui est devenu un "far west" pour chalutiers géants et prospection pétrolière.

Des pays comme les Etats-Unis, le Canada, la Russie, l’Islande, la Norvège ou encore le Japon n’étaient pas représentés au niveau ministériel à ce congrès, et n’ont donc pas signé cette déclaration, a indiqué le président de l’Agence des aires marines protégées, Olivier Laroussine. Ces pays sont réticents à s’engager sur la question de la haute mer, en raison notamment d’intérêts liés à la pêche.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP