22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Union européenne : un accord sur les possibilités de pêche pour l’année (...)

Union européenne : un accord sur les possibilités de pêche pour l’année 2014

Dernière mise à jour le mardi 21 janvier 2014

Article paru
sur le site "" - 16 Janvier 2014
Visualiser l’article original



Frédéric Cuvillier, ministre délégué en charge des transports, de la mer et de la pêche, s’est rendu à Cayeux-sur-Mer, dans la Somme le jeudi 16 janvier 2014, pour annoncer des mesures de lutte contre l’érosion et la submersion marines.

En France, près d’un quart du littoral recule
du fait de l’érosion côtière. Ce phénomène
naturel peut être aggravé par les activités
humaines et par les effets du changement
climatique, notamment les tempêtes, et peut
avoir un impact important pour la sécurité des
personnes et des biens. Par ailleurs, les
évènements climatiques exceptionnels,
associés à des coefficients de marée
importants, peuvent entrainer l’inondation du
littoral par submersion marine.
L’Etat et les collectivités locales du littoral
doivent, au-delà des choix d’urbanisme et d’aménage
ment adaptés et cohérents, prévoir sur
le long terme les conséquences des choix relatifs à
la protection du littoral et de ses usages, et
son adaptation aux phénomènes naturels.
DES DECISIONS
Le constat est connu. Il faut donc maintenant agir
de façon efficace et cohérente.
Philippe
Martin et Frédéric Cuvillier annoncent deux mesures
pour mieux adapter l’action de
l’Etat
.
1. Afin d’identifier les secteurs où l’érosion est
forte, nécessitant d’être intégrés en priorité
dans les politiques publiques et ainsi hiérarchiser
l’engagement de finances publiques
en matière de travaux et d’aménagements,
une méthode pour construire des
indicateurs nationaux homogènes sera déterminée en
2014
, permettant de suivre
l’évolution du trait de côte ; sur cette base,
il sera produit d’ici la fin de l’année une
première cartographie à l’échelle nationale de l’al
éa d’érosion côtière
,
afin de
permettre
une bonne connaissance des aléas et du fonctionneme
nt des écosystèmes
côtiers dans leur état actuel, avec une prévision d
e leur évolution à 10, 40 et 90 ans.
2.
Afin d’améliorer la prévention des risques littorau
x, il est nécessaire de favoriser
la cohérence et la coordination entre lutte contre
l’érosion et prévention de la
submersion.
Pour cela, un programme particulier dédié au littor
al proposant
une
gestion intégrée des risques littoraux
(inondations, submersions marines et
estuariennes, érosion...) est défini. Un certain nomb
re d’actions communes ont été
identifiées pour faire avancer les objectifs suivan
ts :
- 
mieux intégrer les risques naturels dans une dynami
que de recomposition spatiale des
territoires littoraux : il est nécessaire de planif
ier maintenant et de préparer les acteurs
à la mise en œuvre de la relocalisation à long term
e des activités et des biens exposés
aux risques littoraux, en fonction des enjeux et de
l’importance de l’érosion
- 
n’envisager les opérations de protection artificial
isant fortement le trait de côte que
dans des secteurs à très forte densité ou d’intérêt
stratégique national et les concevoir
de façon à permettre à plus long terme un déplaceme
nt des activités et des biens
- 
assurer une prise en compte conjointe des aléas su
bmersion et érosion dans les plans
de prévention des risques littoraux
- 
restaurer le fonctionnement des écosystèmes littora
ux (zones humides, cordons
dunaires, mangroves, récifs coralliens...) pour leu
r rôle en faveur de la protection du
littoral car ils constituent des espaces de dissipa
tion de l’énergie de la mer et
contribuent à limiter l’impact de l’érosion côtière
sur les activités et les biens.
Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP