24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon
Accueil > Actualités de la mer > Usine de Kervellerin. La nouvelle vie des huîtres

Usine de Kervellerin. La nouvelle vie des huîtres

Dernière mise à jour le jeudi 1er décembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 23 Novembre 2016
Visualiser l’article original


L’Usine de Kervellerin, à Cléguer (56), s’apprête à investir 350.000 € dans un nouvel outil qui va assurer le développement de sa production. L’usine est spécialisée dans la fabrication et la vente de fertilisants naturels, matières naturelles destinées à la cosmétique...

C’est dans les années 2000 que l’usine de Kervellerin est sortie de terre à Cléguer.
Sur les six lignes de production qu’elle compte, on fabrique « des fertilisants naturels, des produits de traitement de l’eau, des matières naturelles destinées à la cosmétique, la parapharmacie et l’industrie en général », détaille Martine Le Lu, fondatrice et gérante de l’usine.
Après des années passées dans un grand groupe pharmaceutique en région parisienne, Martine Le Lu, docteur en pharmacie, a repris l’activité de son père, fabricant de fertilisants au Rudet, à Inzinzac-Lochrist (56). « Une usine qui existait depuis les années 40, que mon père a rachetée en 1985... ».
Matières premières naturelles et bretonnes

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP