15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 2030
Accueil > Actualités de la mer > Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité (...)

Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité »

Dernière mise à jour le jeudi 8 mars 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 03 Mars 2018
Visualiser l’article original


Le vénérable Musée national de la Marine va devenir le Musée de la Mer. Plus qu’une rénovation, une transformation afin de mettre en perspective des enjeux particulièrement importants pour la France qui dispose du deuxième espace maritime mondial.
Pourquoi et comment mettre en oeuvre ce défi muséographique ? C’est ce qu’explique Vincent Campredon qui en a la responsabilité.

Ce n’est pas simplement une rénovation du Musée national de la Marine à laquelle vous travaillez. Il s’agit plutôt d’une transformation en profondeur pour en faire un musée de la Mer à part entière.
Le Musée national de la Marine, le plus ancien du genre avec celui de Saint-Pétersbourg, a été créé par Louis XV, il y a 250 ans et il est installé dans l’aile Passy du Palais de Chaillot, à Paris, depuis 1943.
On y trouvait nombre de maquettes de navires d’une valeur historique et artistique tout à fait exceptionnelle. Il occupait une place privilégiée pour tant d’amoureux de la mer et fut à l’origine de bien des vocations.
Mais il était devenu nécessaire de lui apporter du sang neuf. Nous allons donc créer le grand musée maritime de notre pays. Notre responsabilité est de montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité, de sensibiliser les jeunes générations aux métiers et à l’histoire de la mer, ainsi qu’aux défis maritimes de demain.

Comment est intervenue une telle décision ?
Elle a été prise, en 2014, par Jean-Yves Le Drian, alors le ministre de la Défense. Florence Parly, qui lui a succédé comme ministre des Armées a confirmé qu’il s’agissait bien d’un grand projet culturel pour le ministère. Les Français sont encore trop nombreux à ignorer que leur pays dispose du deuxième espace maritime du monde, avec les atouts que cela représente.

Comment vous êtes-vous retrouvé en charge d’une telle responsabilité ?

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP