22 février : Mer. La petite pêche s’estime oubliée21 février : L’Hermione. Cap au sud pour un périple francophone 20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil
Accueil > Actualités de la mer > Visite de la lagune pour la journée des zones humides

Visite de la lagune pour la journée des zones humides

Dernière mise à jour le jeudi 14 février 2013

Article paru sur le site "l’Indépendant"
- 13 février 2013_ Visualiser l’article original


LA PALME Nous avons retracé dans notre édition d’hier, l’association de la LPO et du PNR dans le cadre des 9e journées mondiales des zones humides. Annie Fiandrino de l’IFREMER Sète intervint également, apportant des informations sur le milieu lagunaire, entre terre et mer souvent "sous pression" car les diverses activités humaines émanant des zones agricoles ou industrielles (selon la localisation) vont fréquemment engendrer des rejets sur les bassins versants. L’augmentation de la population de plus de 60 % en 30 ans sur le Languedoc-Roussillon est également un facteur à prendre en compte avec une augmentation des apports par les bassins versants, engendrant des dysfonctionnements (quantités excessives en azote et en phosphore par exemple) constatés sur la santé de la lagune avec une eutrophisation notamment. Mais les campagnes de sensibilisation et les grands travaux menés par tous les acteurs : Région, départements, communes, professionnels et particuliers ainsi que les différents organismes engagés dans la Charte Natura 2000 et autres actions en direction de l’environnement et du développement durable permettent d’envisager un avenir plus favorable pour ce milieu. Concernant le milieu lagunaire de La Palme, les suivis réguliers (tous les mois et tous les ans selon les tests) réalisés depuis plus de 10 ans par le PNR ont montré que l’étang palmiste est la lagune de référence du Languedoc-Roussillon mais reste sensible avec des pollutions accidentelles par exemple au printemps 2009 conduisant la commune à la totale réhabilitation de la station d’épuration. Les enjeux sont importants et la préservation des sites naturels, la bonne santé du milieu, une priorité pour André Pla, maire de La Palme et président du Comité de pilotage Natura 2000. Aujourd’hui, on peut dire que la lagune de La Palme est en bon état d’équilibre. Un équilibre écologique des masses d’eau continentales, littorales et de transition également. Un point noir dans cet horizon, les dépôts sauvages de déchets du BTP et de particuliers à La Palme et dans les communes voisines contre lesquels la municipalité palmiste s’est fermement engagée avec le PNR, la sous-préfecture de Narbonne et la commission des déchets du BTP Aude, en sensibilisant les "usagers" (professionnels et particuliers) sur les "bonnes pratiques", l’existence des 5 plateformes de récupération des déchets et déchetteries du canton, et les sanctions utilisables par les collectivités afin d’enrayer ces pollutions. D’autres actions seront encore menées conjointement avec les communes voisines pour la gestion des graus et la santé des étangs...
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP