21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > Voici bien longtemps, papy caméléon a pris la mer pour quitter l’Afrique (...)

Voici bien longtemps, papy caméléon a pris la mer pour quitter l’Afrique :

Dernière mise à jour le mardi 2 avril 2013

Article paru
sur le site "Boursorama" - 27 Mars 2013
Visualiser l’article original


es caméléons ont pris la mer pour migrer d’Afrique vers l’île de Madagascar voici quelque 65 millions d’années, estime une étude publiée mercredi pour tenter de trancher dans un vieux débat sur l’origine de ces reptiles.

A la hauteur de leur extraordinaire faculté de camouflage, les caméléons en font voir de toutes les couleurs aux scientifiques qui cherchent à remonter leurs traces jusqu’à leur lieu de naissance originel. Sont-ils apparus en Afrique avant de se répandre ailleurs dans le monde, à Madagascar en particulier ? Ou à l’inverse, ont-ils essaimé leur multitude d’espèces à partir de cette grande île de l’Océan indien ?

Difficile d’y répondre car l’écrasante majorité des 195 espèces de caméléons identifiées à ce jour sont partagées entre l’Afrique et Madagascar, qui faisaient toutes deux partie d’un supercontinent appelé Gondwana avant de se séparer il y a 120 millions d’années environ.

Après cette rupture, l’Afrique continentale et l’île ont lentement dérivé pour être aujourd’hui séparées par 400 kilomètres d’océan. Et comme des fossiles indiquent que le grand-père de tous les caméléons n’est apparu que bien après cette séparation, les scientifiques se querellent de longue date pour savoir de quel côté de la mer.

Une nouvelle étude, fondée sur l’analyse génétique de 174 espèces de caméléon différentes, conclut qu’ils proviennent d’Afrique. L’odyssée ayant permis au caméléon de coloniser le monde aurait été lancée par des lézards aventureux, embarqués sur des branches mortes et autres débris flottants dans des rivières africaines en crue puis emportés au-delà des mers.

"Nous avons estimé la période à laquelle différentes espèces de caméléons, vivant en Afrique et à Madagascar mais liées entre elles, ont divergé", explique Krystal Tolley, de l’Institut national de la biodiversité sud-africain, auteur principal de l’étude.

"Nous avons découvert que cela s’est produit pour la première fois voici 65 millions d’années, au Crétacé supérieur, puis encore il y a 45 millions d’années, durant l’Oligocène", indique-t-elle à l’AFP.

Conclusion : ces deux épisodes de dispersion ont "très probablement eu lieu d’Afrique en direction de Madagascar", une tendance confirmée par la direction des principaux courants océaniques pour les deux périodes concernées, résume la chercheuse.

Car contrairement à aujourd’hui, les courants dominants coulaient à l’époque de l’Afrique vers les côtes malgaches, une découverte qui est "pour nous la cerise sur le gâteau", déclare Krystal Tolley.

Une autre étude de grande envergure sur le caméléon, publiée en 2002, avait quant à elle conclu qu’il était malgache d’origine.

A l’époque, les auteurs estimaient que les reptiles avaient quitté Madagascar en traversant le canal du Mozambique pour poser la patte en Afrique, avant de subir une série de spéciations, évoluant différemment en fonction du climat et de l’environnement de leur milieu d’adoption.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP