15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition
Accueil > Actualités de la mer > Vols d’huîtres. Rondes renforcées avant les fêtes

Vols d’huîtres. Rondes renforcées avant les fêtes

Dernière mise à jour le lundi 22 décembre 2014

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 19 Décembre 2014
Visualiser l’article original



Un produit rare, cher, et donc convoité. Les huîtres du golfe du Morbihan sont en ce moment sous très haute surveillance ! Depuis plusieurs semaines, la gendarmerie, épaulée par la brigade de surveillance du littoral du Morbihan et la brigade nautique de Quiberon, sillonne les parcs à huîtres. Objectif : dissuader d’éventuels voleurs. « Nous sommes dans une période très risquée pour les ostréiculteurs, où les vols peuvent être importants », confie le capitaine Thierry Badier, commandant de la communauté de brigades de Vannes-Grand-Champ.

Des opérations similaires ont lieu à Pornic (Loire-Atlantique). Dans l’est de la baie des Veys (Calvados), des gendarmes patrouillent à cheval dans les parcs, à marée basse.
En mer et sur terre

Lundi soir. Sur terre, de la pointe de Larmor-Baden, en passant par Baden et jusqu’à Arradon, aucun véhicule ne peut échapper aux contrôles des gendarmes. En mer, entre l’île aux Moines, l’île d’Arz et Boëdic, un zodiac de 300 CV, du comité local des pêches, avec à son bord trois gendarmes, file dans la nuit sombre. « Deux types de vols sont à redouter. Par la mer en bateau, directement dans les parcs à huîtres. Et à terre, par camion, dans les entrepôts des ostréiculteurs », précise le capitaine Badier.

Par nuit noire, visages fouettés par le crachin breton, les agents de la brigade nautique scrutent les parcs. Ils utilisent des jumelles à vision nocturne permettant de détecter la moindre présence.
Les rondes payent

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP