21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"
Accueil > Actualités de la mer > Pollution des eaux Petite pêche au large d’Ajaccio

Pollution des eaux Petite pêche au large d’Ajaccio

Dernière mise à jour le vendredi 1er novembre 2013

Article paru
sur le site "Journal de l'environementhttp:..." - 28 octobre 2013
Visualiser l’article original



Comme on pouvait le craindre, le troisième congrès mondial des aires marines protégées a produit peu de résultats concrets. Même si la France y a fait bonne figure. Revue de détails.

Rares sont les pays hôtes d’une conférence internationale à faire bonne mesure. Une fois n’est pas coutume, la France a tenu son rang, le 26 octobre, lors de la conclusion du troisième congrès mondial des aires marines protégées (Impac 3), qui se tenait la semaine passée à Marseille et à Ajaccio.

Clôturant le segment ministériel d’Impac 3, le ministre tricolore de l’écologie a confirmé l’engagement de la France à renforcer la protection de ses eaux. Philippe Martin a notamment annoncé la création prochaine du parc naturel marin (PNM) du bassin d’Arcachon. Ce 7e parc du genre devrait s’étendre sur 420 kilomètres carrés (et 127 km de côtes) et abriter des milieux aussi divers que des vasières à herbiers, des espaces dunaires, des marais maritimes, un delta (celui de la Leyre). Sans oublier l’île aux oiseaux, bien connue des ornithologues. Bien plus au sud-est, les études portant sur la création d’un PNM autour du cap Corse ont été lancées.

20 M€ sur deux ans

L’ancien préfet du Gers a précisé que la France débloquerait « plus de 20 millions d’euros » pour soutenir, durant les deux prochaines années, des projets de protection du milieu marin en Méditerranée (3 M€), en Afrique de l’Ouest (3,7 M€), dans l’océan Indien (5,5 M€), mais aussi dans le Pacifique (6,5 M€) ou dans les Caraïbes (1 M€).

Le ministre a aussi annoncé, conjointement avec le prince Albert II de Monaco, la création d’un fonds fiduciaire pour les aires marines protégées de Méditerranée. Non encore abondé, il devra financer la protection d’espaces marins remarquables dans la Grande Bleue. Enfin, le gouvernement néo-calédonien, par la voix de son ministre du développement durable Anthony Lecren, a annoncé son intention de créer, en avril prochain, un parc marin de la mer de Corail, qui s’étendra sur 1,4 Mkm2.

Le message d’Ajaccio

Voilà pour le concret. Car, pour le reste, c’est de vœux pieux dont il faut se contenter. Dans une déclaration commune, les représentants d’une quinzaine de pays ont rappelé, dans le « message d’Ajaccio », l’importance de l’objectif d’Aïchi (la protection de 10% de la surface marine d’ici à 2020, contre moins de 3% aujourd’hui).

Les signataires ont appelé « solennellement » les Etats membres de la convention pour la conservation de la faune et de la flore marines antarctiques à adopter l’une des deux résolutions portant sur la protection de la mer de Ross et de la partie orientale de l’océan austral. Deux projets que semble désormais combattre le gouvernement australien, après les avoir soutenus.

Regrettant l’absence des Etats-Unis, du Japon, de l’Australie, du Canada, de la Russie ou de la Norvège (lesquels considèrent la protection des aires marines comme une entrave à la pêche industrielle), les participants ont toutefois renouvelé leur appel à l’ouverture, l’an prochain, d’une négociation sur un accord de mise en œuvre de la convention des Nations unies sur le droit de la mer pour la conservation et la gestion durable de la diversité biologique marine dans les zones de haute mer.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP