15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare
Accueil > Actualités de la mer > sciences-marines-brest-veut-le-siege-d’ifremer

sciences-marines-brest-veut-le-siege-d’ifremer

Dernière mise à jour le mardi 5 novembre 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 01 Novembre 2013
Visualiser l’article original



Brest souhaite accueillir le siège de l’Institut français de recherches pour l’exploitation de la mer (Ifremer), basé en région parisienne.

La demande est formulée dans le cadre du Pacte d’avenir pour la Bretagne. La réponse viendra de Matignon. Ifremer à Brest, c’est déjà une réalité. Sur 30 ha, la capitale occidentale de la Bretagne accueille, depuis 1964, le principal centre de recherche de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer. Plus de 1 000 personnes y travaillent, dont 600 de l’institut. Mais aujourd’hui, dans le cadre du pacte breton, Brest et la Bretagne en veulent plus : obtenir le siège d’Ifremer, aujourd’hui implanté à Issy-les-Moulineaux, en banlieue parisienne.

« Nous avons cosigné cette demande avec le président de la Région, explique François Cuillandre, maire de Brest. Pour réaffirmer notre volonté en la matière. » En effet, il y a une dizaine d’années, les élus bretons avaient déjà lancé l’idée, mais sans résultat. Pourtant, d’autres transferts de ce type ont eu lieu. Comme l’école nationale d’administration de Paris vers Strasbourg, le service hydrographique de la Marine (Shom) de Paris vers Brest ou encore le siège de l’Institut polaire français Paul-Emile Victor (Ipev) de Paris vers Brest.
Déjà 650 chercheurs sur la mer

Aujourd’hui, la demande a peut-être davantage de chances d’aboutir. La décision sera prise à l’issue de l’élaboration du Pacte d’avenir pour la Bretagne, piloté depuis Matignon par Gilles Ricono, conseiller spécial du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Les tensions économiques qui traversent la Bretagne pourraient jouer en faveur de la décentralisation. Un signal fort en faveur de la région.

Outre son aspect symbolique et économique, le transfert de l’ensemble des directions d’Ifremer à Brest conforterait la ville dans son leadership national et européen en matière de sciences de la mer. En plus d’Ifremer, la cité du Ponant abrite l’Institut universitaire européen de la mer (IUEM), France Énergies Marines, le Shom, l’Ipev, une antenne de l’institut de recherche pour le développement (IRD) et, dans un genre plus grand public, Océanopolis.

Une étude de 2011 démontrait que 650 chercheurs planchent sur la mer à Brest. Ce qui en ferait le premier centre européen et le quatrième au monde derrière Qingdao, Shanghaï (Chine) et Hobart (Australie). Brest est première ex-aequo avec Tokyo pour les équipements scientifiques océanographiques (navires, supercalculateurs, bassins d’essais…). En nombre de publications scientifiques sur la mer, c’est la sixième ville mondiale.

La Région a, par ailleurs, programmé un investissement de 150 millions d’euros pour faire du port de Brest un acteur incontournable des énergies marines renouvelables.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP