13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie
Accueil > Actualités de la mer > l’Eco Groix & Nature. « Un saut technologique important »

l’Eco Groix & Nature. « Un saut technologique important »

Dernière mise à jour le lundi 5 octobre 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 00 octobre 2015
Visualiser l’article original


Inaugurations en série, ce vendredi, sur l’île de Groix : tout d’abord, le nouvel atelier de production de la société Groix & Nature, de Christian Guyader, qui fête ses 15 ans cette année ;
puis le Pôle mer de Port-Tudy, deux bâtiments destinés à la pêche et à l’aquaculture en bordure du bassin du suet ; et, enfin, l’Ehpad de Kermunition, pour la pose de la première pierre.
L’île fourmillait d’élus et d’invités, dont une personnalité de marque, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, venu en ami. Les images d’Emmanuelle Gourvès. Inaugurations en série, hier, à Groix. Avec la mer en filigrane. Le nouvel atelier de la conserverie artisanale Groix & Nature, qui fête ses 15 ans cette année, a été dévoilé. Une belle réalisation insulaire que cette société atypique, dirigée par Christian Guyader. « Ce nouvel atelier est un saut technologique important. Il va permettre de continuer et de développer notre activité et de nouveaux produits.
Et de maintenir les emplois sur l’île. » Christian Guyader, P-DG de la conserverie artisanale Groix & Nature, est fier de son nouvel outil de production, inauguré hier matin à Groix. « Construire sur une île, c’est compliqué. Nous avons commencé petit. Nous avons investi et nous avons grandi. Aujourd’hui, nous avons plus de besoins ». Surface de production triplée L’ancienne usine, située au lieu-dit « Mez Ker Port Lay », a donc été agrandie. Intégré dans le paysage grâce à un bardage bois et zinc, le bâtiment, moderne et fonctionnel, s’étend désormais sur 1.100 m² : 900 m² sont dédiés à l’atelier de fabrication, triplant l’ancienne surface de production, et 150 m² aux locaux administratifs et du personnel. Le coût du projet se chiffre à 1,7 M€ en immobilier et près de 500.000 € en matériel. « On s’agrandit mais on ne cherche pas à faire du volume. On recherche la qualité ! » insiste le patron
.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP