21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > l’huître vers l’Australie

l’huître vers l’Australie

Dernière mise à jour le mardi 4 décembre 2012

Article paru
sur le site "Sudouest" - samedi 01 décembre 2012
Visualiser l’article original


Le président des ostréiculteurs d’Arcachon, Olivier Laban, a très symboliquement remis une barre à roue à Bruce Zippel, président des ostréiculteurs d’Australie, hier soir, sur la scène du palais des congrès d’Arcachon, à la clôture des trois jours de débat dupremier Mondial de l’huître (lire nos précédentes éditions).

L’Australie qui organise déjà un congrès de scientifiques autour de l’huître dans deux ans, pourrait, en effet, l’étendre aux producteurs et ainsi le transformer en deuxième Mondial de l’huître. Bruce Zippel a promis de le demander à ses collègues en rentrant chez lui.

« Un défi mondial »

Voici comment une rencontre internationale entre professionnels, imaginée et organisée sur le bassin d’Arcachon, pourrait être pérennisée. C’est le vœu des ostréiculteurs du bassin d’Arcachon et de tous ceux qui ont pris la parole, hier, en clôture des débats.

« L’huître est un sujet primordial, les ostréiculteurs ont fait œuvre utile avec ce congrès », s’est, le premier, félicité le député maire UMP d’Arcachon, Yves Foulon.

« Un congrès international alors qu’il n’y a pas de marché mondial de l’huître est une prouesse. C’est un défi mondial des passionnés de la mer et de toute une profession », relève le PDG de l’Ifremer, Jean-Yves Perrot, qui parle d’un « congrès de décloisonnement et de remise en perspective » : « Quand une profession est dans la difficulté, il faut qu’elle prenne du recul dans l’espace et dans le temps. Ce congrès fera date. »

La sous-directrice aquaculture au ministère de l’Écologie, Karine Brulé, a, pour sa part, souligné « le travail exemplaire qu’accomplit le syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon (présidé par le maire de Lège-Cap-Ferret, Michel Sammarcelli) dans le dialogue entre les gens de terre et les gens de mer. »

Après avoir taquiné « le talent de représentation des ostréiculteurs du bassin d’Arcachon… pas seulement dans « Les petits mouchoirs », le président PS de la Région, Alain Rousset, a rappelé que la Région s’est engagée dans la recherche (500 000 euros) pour étudier le lien entre le milieu naturel du bassin d’Arcachon et l’huître, ou encore dans le projet Score sur la recherche d’une huître résistante.

« L’envie d’avancer »

« C’est la première fois que j’entends parler de tous les sujets qui nous concernent. On sent que les gens ont envie d’avancer. Je suis heureux que ça se soit passé ici, c’est le début d’une belle histoire », confirme le président national des ostréiculteurs, Goulven Brest.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP