19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Limace de mer ou lièvre de mer (gastéropode sans coquille)

Limace de mer ou lièvre de mer (gastéropode sans coquille)

Aplysie

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013


Un drôle de ruban trouvé sur un rocher recouvert d’algues (Argenton - 29)


Oeufs d'aplysie

L’animal qui a pondu ce long tube d’œufs est une "limace de mer", aussi appelée souvent "lièvre de mer".

Elle fait partie des mollusques gastéropodes , sans coquille, même si quelquefois certaines possèdent une petite coquille interne !
Limace ou lièvre de mer
Il y a 5 espèces de limaces sur le littoral européen dénommées génériquement par le terme de "grandes limaces", dont 3 en France :
- aplysia punctata Cuvier,
- aplysia fasciata Poiret,
- aplysia depilans Gmelin

- elles mesurent de 7 à 40 cm suivant leur race, et peuvent peser jusqu’à 2 kg comme celle de Poiret !
- elles sont de couleurs très variables suivant leur environnement ! rouge, brun, violet, vert, noir, unies ou maculées, ou rayées, ou marbrées ...
- certaines sont très jolies et très gracieuses : ici un site australien et donc en anglais

- cet animal est hermaphrodite ; pendant les accouplements elle est successivement mâle et femelle, l’accouplement collectif pouvant se rencontrer assez souvent. Lors d’une grande marée en juin 2009 nous avons pu observer "des agglomérats" de limaces, les unes en actions, les autres épuisées par les efforts
accouplement de limaces
- le moyen de défense contre les prédateurs de ces limaces consiste à émettre un liquide nauséabond violet et pourpre à la fois, mais ce liquide est en fait inoffensif.

Ces limaces sont de très grosses mangeuses ; elles se nourrissent surtout d’algues mais, pour certaines, pas exclusivement.
oeufs de limaces de mer



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP