13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été
Accueil > Actualités de la mer > nasse changeante

nasse changeante

Dernière mise à jour le vendredi 8 avril 2016

Article paru
sur le site "Midi libre" - 03 Mars 2016
Visualiser l’article original


Savoureuse, la "nasse changeante" est ignorée des consommateurs locaux. Lycée de la Mer et pêcheurs lancent une opération de valorisation du gastéropode renommé noisette de Méditerranée.
Savoureuse, la "nasse changeante" est ignorée des consommateurs locaux. Lycée de la Mer et pêcheurs lancent une opération de valorisation du gastéropode renommé noisette de Méditerranée. Ce petit escargot devrait, sous peu, faire parler de lui. Même s’il est, pour l’heure, ignoré de la plupart des amateurs de produits de la mer.
En partie victime d’un nom qui ne plaide pas en sa faveur.
Et ne dit rien de sa saveur : la nasse changeante. 75 tonnes pêchées en 2013 Or, ce petit gastéropode de 25 mm que les pêcheurs situent "entre le bigorneau et le bulot" fait le bonheur des consommateurs d’Espagne et d’Italie, pays vers lesquels est exportée la quasi totalité de la pêche languedocienne de cet escargot (estimée à 75 tonnes en 2013). Aussi...

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP