27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité
Accueil > Actualités de la mer > quimper-une-pollution-au-beurre-dans-l-odet

quimper-une-pollution-au-beurre-dans-l-odet

Dernière mise à jour le samedi 16 avril 2016

Article paru
sur le site "Le télégramme" - 13 Avril 2016
Visualiser l’article original


Du beurre sur plusieurs kilomètres. L’Odet a été le théâtre d’une pollution inhabituelle, ce mardi matin. La conséquence d’un incident survenu sur les installations de l’usine Candia de Quimper. Un diagnostic interne à l’entreprise a été lancé.

Des milliers de déchets flottant à la surface de la rivière : l’Odet s’est teintée de jaune, hier matin. Une pollution observée dès 9 h par des promeneurs du côté de la zone industrielle de l’Hippodrome, à Quimper.

« La rivière en était couverte », explique Daniel Le Bigot. Le conseiller municipal (EELV) estime la pollution à plusieurs mètres cubes de matière organique, sans la banaliser : « Ce ne sont pas des produits chimiques, mais la matière organique pompe l’oxygène des poissons ». Alertés vers 10 h 30, les pompiers ont réalisé un premier prélèvement dans le secteur de la préfecture, en centre-ville. Avant de remonter la rivière sur plusieurs centaines de mètres, jusqu’à la buse d’où s’écoulait le beurre. Une évacuation d’eaux pluviales, selon la direction de l’usine Candia, et qui a aussitôt été fermée par l’industriel.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP