Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Algues vertes : « un risque pour l’image de la baie »

Algues vertes : « un risque pour l’image de la baie »

Dernière mise à jour le mercredi 18 janvier 2012

Article paru sur le site "Ouest-France" - Samedi 14 Janvier 2012
Visualiser l’article original



Algues vertes : « un risque pour l’image de la baie »

Spécialiste des algues vertes, André Ollivro était l’invité d’Europe-Écologie Les Verts jeudi soir à La Baule. Pour lui, il faut agir au plus vite pour endiguer le phénomène.

Entretien

André Ollivro, auteur des livres « le scandale des algues vertes » et « les marées vertes tuent aussi ». Président de l’association Sauvegarde du Penthièvre.

La Presqu’île voit arriver des algues vertes sur ses plages depuis quelque temps. Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Les rivières sont polluées dans la région depuis plusieurs années, notamment celles qui se jettent dans l’Atlantique. Jusqu’à peu, les algues brunes « classiques » que l’on retrouve en mer prenaient le dessus sur les algues vertes qui pouvaient se développer dans les bassins de la Vilaine et de la Loire. Mais la tendance commence à s’inverser. Il y a un déséquilibre qui se produit, lié à des conditions météorologiques mais aussi à l’excédent de nutriments dans les eaux. Dans la baie de la Baule, les fonds marins sont maintenant tapissés d’algues vertes. Et elles sont plus chargées en phosphate et nitrate que les algues vertes que l’on retrouve en Bretagne nord. Tout cela est lié au fait que nos rivières et nos nappes phréatiques sont fortement perturbées en polluants.

Quels sont les risques pour les habitants et le territoire ?

Quand les algues vertes se décomposent, elles créent un gaz toxique très dangereux. Il y a eu, dans les Côtes-d’Armor, ces sangliers morts l’été dernier, et surtout le décès d’un ouvrier chargé de ramasser les algues en 2009. Il y a également des risques de maladie, notamment des irritations cutanées ou des problèmes respiratoires. Ça détruit aussi toute la flore et la faune marine ! Autre conséquence moins grave mais triste : les gosses du coin ne peuvent plus faire de tas de sable dans ces mares d’eau polluées.

L’image « d’une des plus belles baies du monde » peut également être sérieusement écornée...

Les algues vertes entraînent des conséquences catastrophiques pour le tourisme. En Bretagne nord, des gens ont annulé des locations l’été dernier quand ils ont vu la mort de sangliers sur les plages. Si le problème continue, il y a un risque considérable pour l’image de la région en général et d’une destination comme la baie de La Baule. Cette image peut être détruite.

Quelles sont les solutions pour faire disparaître ces algues vertes ?

Il faut faire de plus en plus de prévention, que les associations qui ont un rôle d’alerte écologique puissent participer aux commissions locales de l’eau avec les élus locaux et les financeurs. Il faut également que les plans algues vertes préconisés par le Gouvernement soient vraiment mis en oeuvre. En fixant des dates butoir d’un retour au bon état écologique de l’eau. Et enfin, il faut surtout aider les agriculteurs à se reconvertir pour mettre la vache dans le pré et le cochon sur la paille, et arrêter l’élevage industriel.

Recueilli par Brice DUPONT



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP