Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Anne-Gaëlle en quête des « héros des algues »

Anne-Gaëlle en quête des « héros des algues »

Dernière mise à jour le mardi 5 octobre 2010

Article paru sur le site "Ouest-France.fr" - Vendredi 1er Octobre 2010
Visualiser l’article original



Anne-Gaëlle en quête des « héros des algues »

La diplômée de l’Institut européen universitaire de la mer part pour un « tour du monde des Algonautes ». Dans 17 pays, elle rencontrera les personnes qui valorisent ces végétaux de mer.

L’initiative
« Marées vertes, algues toxiques... Leur image est négative. Pourtant, elles ont beaucoup d’aspects positifs. » Le 5 octobre, Anne-Gaëlle Jacquin, 30 ans, diplômée de l’Institut européen universitaire de la mer de Brest, part pour son tour du monde des innovations des algues. D’ici fin juin, la jolie jeune femme originaire de Plogoff traversera 17 pays : Israël, Inde, Chine, Indonésie, Chili, Brésil, États-Unis, etc. Un seul but : « Rencontrer les personnes qui valorisent les algues, et les font connaître »

« J’avais envie d’aller chercher ces héros, ceux qui cherchent et trouvent des solutions « durables » aux problèmes de la société et de l’environnement. » La docteure en biologie marine précise : « C’est pour cela que j’ai appelé ce voyage le « tour du monde des Algonautes » en référence aux mythiques Argonautes en quête de la Toison d’or. »

Des algues comme dépolluant

Souriante et dynamique, elle ajoute : « Après huit ans d’études, je voulais faire quelque chose de différent tout en restant dans mon domaine d’études. » Une envie de voir du pays « intelligemment ».

Quatre thématiques sont établies : les algues pour se nourrir, comme ces micro-algues qui permettent de lutter contre la malnutrition dans le monde ; l’aquaculture avec leur utilisation comme dépolluant biologique ; les biocarburants car elles sont aussi riches en lipides ; la pharmaceutique industrielle, car leur utilisation est possible comme composé de peinture de bateau anti-fooling bio.

Anne-Gaëlle part comme salariée entrepreneure de Chrysalide, coopérative brestoise d’activités et d’emploi. « Mon job, c’est d’être médiatrice scientifique. » Après son tour de monde, elle embraye sur un tour d’Europe du même acabit, de juin à septembre 2011. Puis, elle cherchera à s’installer professionnellement comme consultante.

Lauréate du Défi jeunes

En mai, son projet a obtenu le prix Défi jeunes 18-30 ans du ministère de la Jeunesse (6 000 €). Il est aussi soutenu par le Parc marin d’Iroise, le Pôle mer, l’Ifremer, etc. Avec le conseil général, elle se rendra dans l’île de Chiloé où se trouvent des producteurs d’algues. Pour boucler son budget de 35 000 €, elle espère quelques subventions encore. « Sinon, je reviendrai plus tôt », déclare-t-elle, philosophe.

Anne-Gaëlle, qui part seule, voyagera souvent en avion. Le bilan carbone de ses trajets sera calculé par des écoliers de Plogoff et du Cap-Sizun, avec lesquels elle correspond. En contrepartie, elle versera une somme à une association ou un projet.

Elle alimentera un blog. La jeune femme, qui ne manque pas d’humour, a inventé un personnage dont elle racontera les aventures : « une septuagénaire qui se plaint tout le temps. Pour qui rien ne marche jamais. Mais qui aime épater ses copines... »

Elle envisage de valoriser son voyage sous la forme d’une BD ou d’un CD multimédia. Peut-être un livre.

Laurence GUILMO



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP