Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Araignée - Amuse-bouches

Araignée - Amuse-bouches

Dernière mise à jour le samedi 4 novembre 2017

Cette recette n’est pas difficile, elle demande seulement du temps et de la patience, mais le résultat est divin !
Je dois cette recette à Marthe Rosec, Finistère, qui a eu la gentillesse de m’autoriser à la publier.



Ingrédients :

- une belle araignée femelle,
- vin blanc,
- huile d’olive,
- carottes,
- oignon de Roscoff,
- échalotes de Roscoff,
- huile de noisette (ou pépins de raisin),
- ciboulette,
- tomates confites (3),
- kari gosse,
- sel,
- poivre.


Mode de préparation :

- cuire l’araignée dans de l’eau bouillante pendant 20 minutes.

- décortiquer le corps de la bête, soigneusement pour ne pas laisser de bout de cartilage (Comment décortiquer une araignée ?).

- réaliser un fumet avec la carapace et les pattes, oignon, échalotes après les avoir fait revenir dans un peu d’huile d’olive,
- mouiller au vin blanc et allonger d’un litre d’eau.

- laisser bloublouter gentiment une vingtaine de minutes.
- filtrer et réduire aux 2/3 à la casserole.

- il reste un fumet bien parfumé dont on prélève un peu pour faire une émulsion, avec un peu d’huile de noisette ou de pépins de raisin selon ses goûts.
- ajouter ensuite quelques brins de ciboulette et 3 tomates confites coupées finement, sel, poivre et, ce qui change tout, une jolie pointe de kari gosse.
(pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un mélange d’épices : coriandre, cumin, piment rouge, curcuma, girofle, gingembre, fénugrec, cannelle. On doit ce mélange à un pharmacien de Lorient Monsieur Gosse qui en a déposé le brevet).

- mélanger d’une manière homogène avec la chair d’araignée,
- et répartir sur des croûtons de pain, ou mieux sur des minis craquelins (NDLR les minis craquelins sont un parfait support, qui n’altère ni le goût ni les saveurs de l’araignée ainsi apprêtée).


Quels vins d’accompagnement ?

- champagne,
- crémant d’Alsace Blanc de Noir,
- pinot gris



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP