Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Phoques. La bête noire des marins-pêcheurs

Phoques. La bête noire des marins-pêcheurs

Dernière mise à jour le vendredi 31 mai 2019

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 28 Mai 2019
Visualiser l’article original


L’affaire des phoques décapités de Concarneau a créé un émoi au sein de l’opinion publique. Ce fait-divers pour lequel deux marins-pêcheurs vont être jugés en septembre montre à quel point la cohabitation entre l’animal et le pêcheur est devenue difficile. La raison : les phoques se glissent dans les filets pour y manger la pêche du marin. Pour la communauté scientifique, la présence du phoque n’est pas un frein à la pêche.

Fin d’après-midi sur les quais du Conquet. La vingtaine de fileyeurs, qui constitue la flottille locale, est rentrée de mer. Les patrons et matelots réparent leurs filets et préparent leur matériel pour repartir le lendemain, vers 2 heures du matin. Ici, les phoques ne sont pas en odeur de sainteté. « Quand j’ai embarqué il y a quinze ans on en voyait très peu, atteste David, un matelot. Maintenant il y en a partout ».

C’est indéniable. Alors qu’ils avaient pratiquement disparu du littoral français dans les années soixante, les phoques gris - qui peuvent atteindre 3 m et peser plus de 200 kg - ont repris du poil de la bête après avoir été classés espèce protégée en 1979. Les seuls prédateurs qu’on leur connaît sont les ours blancs et les orques. Deux espèces qu’on ne retrouve pas sous nos latitudes.

« Même à 100 m de profondeur »

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP