Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Bourdons et papillons victimes des pesticides

Bourdons et papillons victimes des pesticides

Dernière mise à jour le mercredi 4 mars 2015

Article paru
sur le site "Le Figaro" - 18 Février 2015
Visualiser l’article original



Grâce aux observatoires dans les jardins de zone urbaine, les chercheurs du Muséum mesurent l’impact des produits phytosanitaires sur les hyménoptères.

Pour les particuliers qui utilisent des pesticides dans leur jardin, l’étude fraîchement publiée dans la revue Biological Conservation va peut-être les faire changer d’avis. Elle montre en effet l’impact à grande échelle de ces produits sur les bourdons et les papillons.

Une étude qui doit son existence aux sciences participatives. L’Observation des papillons de jour dans les jardins et des bourdons pollinisateurs par toute personne qui a un peu de temps à consacrer à un tel programme a été mise en place en 2006, dans le cadre du plan Vigie-Nature piloté par le Muséum national d’histoire naturelle. « Cela fonctionne de façon ininterrompue depuis », raconte Benoît Fontaine, chercheur au Muséum qui a mené les travaux avec Audrey Muratet de l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine de Seine-Saint-Denis. L’objectif était de mesurer l’impact des produits phytosanitaires sur les insectes floricoles présents dans les seuls jardins des milieux urbains. « Ils représentent entre 15 % et 25 % de la surface urbanisée », souligne le chercheur qui s’appuie notamment sur des études menées en Angleterre à Sheffield (23 %) et en Nouvelle-Zélande à Dunedin (36 %
.../...
Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP