Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault
Accueil > Actualités de la mer > Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer

Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer

Dernière mise à jour le samedi 23 juin 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 18 Juin 2018
Visualiser l’article original


Le bruit des activités humaines a envahi les mers et perturbe la vie des animaux marins. Une équipe de scientifiques basée à Brest et Auray tente d’en mesurer l’impact. Notamment dans la baie de Saint-Brieuc où un parc éolien voit le jour.

« Le monde du silence ». C’est le surnom donné par Jacques-Yves Cousteau aux océans dans son documentaire marin sorti en 1956. Poétique mais trompeur. Car aux chants des baleines et au « clac » des pinces de crevettes s’ajoute, depuis les temps modernes, le bruit des hommes. Qu’il soit vibrant comme un moteur, percutant comme une plateforme de prospection pétrolière, ou strident comme un sonar militaire, il rompt la quiétude océanique. Sur des zones toujours plus vastes, avec des intensités toujours plus grandes. Rares sont pourtant les études qui ont quantifié l’évolution de ces sons « anthropiques » dans le temps : « Une expérience réalisée au large de la Californie a permis de mesurer une hausse de 10 à 12 décibels en 50 ans du bruit marin lié à l’augmentation du trafic maritime », rappelle Delphine Mathias, docteur en acoustique sous-marine et chargée de recherche à la société Somme, basée à Plouzané (29). Avec six autres coauteurs (1), de Brest et d’Auray, elle vient de publier un livre sur l’impact de ces sons sur la faune marine.

Des bruits potentiellement mortels

Lire l’Article complet sur...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP