Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution
Accueil > Actualités de la mer > Choucas des tours. Désigné coupable en Bretagne

Choucas des tours. Désigné coupable en Bretagne

Dernière mise à jour le vendredi 8 juillet 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Juin 2016
Visualiser l’article original


Jeunes plants de maïs arrachés, petits pois et céréales dévorés, parcelles d’échalotes dévastées… Le choucas des tours est le coupable désigné par les agriculteurs finistériens qui souhaitent obtenir le feu vert pour " réguler " cette espèce protégée, jeudi, devant le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel.

"Avec les pigeons et les corneilles, le choucas des tours fait partie des espèces qui occasionnent le plus de dégâts aux cultures" déplorent les agriculteurs finistériens. Dans un champ de maïs de Mellac qui vient de subir l’attaque en règle d’une bande de juvéniles, les rangs du milieu sont plus que clairsemés.

Pourtant, malgré les épouvantails et la présence d’un groupe de paysans constatant les dégâts, les choucas reviennent pour achever leur festin."Ils mangent les grains, même quand les plants ont déjà commencé à pousser. Bientôt ce sera le tour des petits pois, puis des choux… Depuis trois ans, on estime les dégâts aux cultures à 1,1M€ dans le Finistère", calcule Didier Goubli.

"Trop c’est trop" estime la chambre d’agriculture du Finistère qui dépose jeudi un dossier devant le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN) afin d’obtenir un avis favorable pour limiter la population des choucas des tours.
Déclasser en espèce protégée "régulable"

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP