Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs (...)

Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français

Dernière mise à jour le mercredi 29 novembre 2017

Article paru sur le site "France-info :"
- 04 Septembre 2017
Visualiser l’article original


atériel, à Le Helder (Pays-Bas), le 4 septembre 2015. (TON KOENE / AFP)
avatarfranceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le 27/11/2017 | 15:32
publié le 27/11/2017 | 14:10

La pêche électrique provoque des remous. Des marins-pêcheurs des Hauts-de-France se réunissent au port de Calais, lundi 27 novembre, afin de décider d’une éventuelle action pour protester contre la pêche électrique, alors que l’Union européenne doit en réexaminer les règles. Décriée pour sa trop grande efficacité et son impact sur l’environnement, cette pratique inquiète les pêcheurs français, qui déplorent une baisse des stocks de poisson. L’association environnementale Bloom a déposé plainte début octobre contre les Pays-Bas, qui auraient, selon elle, dépassé les limitations légales. Franceinfo fait le point.
1Qu’est-ce que la pêche électrique ?

La pêche électrique se pratique avec des chalutiers à perche, destinés à récupérer les poissons vivant au fond de la mer. Au bout de la perche, qui sert de lest, des câbles équipés d’électrodes envoient des impulsions électriques dans les sédiments. Les poissons, telles que les soles, sont attirés puis étourdis afin d’être plus facilement récupérés dans les chaluts.

Interdite dans l’espace marin de l’Union européenne depuis 1998 par un règlement en faveur de la conservation des ressources, cette pratique bénéficie de dérogations depuis 2007. Et le 21 novembre dernier, la Commission sur la pêche du Parlement européen a voté, à 23 voix contre 3, en faveur d’un possible développement de la pêche électrique. Ce qui suscite l’inquiétude des pêcheurs et des associations.
2Pourquoi les pêcheurs français se mobilisent-ils ?

Les pêcheurs dénoncent une concurrence déloyale de certains marins néerlandais, qui épuiseraient les réserves de poissons en mer. "Nous laissons les navires hollandais détruire et piller sans états d’âme nos fonds marins", a renchéri le député du Nord Paul Christophe dans l’hémicycle. La pêche électrique ne doit pas être installée sur plus de 5% de la flotte de chalutiers à perche, selon la réglementation. Pourtant, les Pays-Bas en utiliseraient sur 28% de ce type de bateaux, selon l’ONG Bloom.
…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP