Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante

Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante

Dernière mise à jour le mercredi 4 avril 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 02 Avril 2018
Visualiser l’article original


Hausse des mers, perte de biodiversité, accès compliqué à la nourriture... Même si le monde parvient à limiter le réchauffement à 2°, les conséquences seront significatives.

"Nous décelons des changements importants dans les impacts climatiques pour un monde à +2°. Nous devons donc prendre des mesures pour l’éviter", explique Dann Mitchell, de l’université de Bristol, auteur principal du texte qui introduit ce numéro spécial de la revue britannique "Philosophical Transactions of the Royal Society A".

Plus de deux ans après la signature de l’accord de Paris qui vise à maintenir la hausse du thermomètre sous 2°, voire 1,5°, par rapport à l’ère pré-industrielle, une vingtaine d’études comparent, notamment, l’incidence des deux scénarios. "L’un des défis concerne la vitesse à laquelle nous atteindrons +2°", ajoute Dann Mitchell. Autrement dit, le temps que le monde aura ou non pour s’adapter aux multiples conséquences du réchauffement.

"Extrêmement improbable" d’atteindre l’objectif

En octobre, le Giec, le groupe des experts du climat de l’Onu, doit publier un rapport sur une éventuelle planète à +1,5°. En janvier, le projet de texte estimait qu’au vu des engagements actuels des Etats et des trajectoires d’émissions de CO2, il était "extrêmement improbable" d’atteindre l’objectif.

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP