Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Compter les sardines et les anchois

Compter les sardines et les anchois

Dernière mise à jour le jeudi 4 août 2011

Article paru sur le site "France Info" - Dimanche 10 Juillet 2011
Visualiser l’article original



Compter les sardines et les anchois

Le navire océanographique L’Europe a mis le cap sur les sardines et les anchois de méditerranée. L’objectif est de recenser les populations de poissons dont les stocks ne sont pas en bon état.

- La chronique de Nathalie Fontrel (1’54")

Les sardines et les anchois sont qualifiés de poissons bleus. Ce sont des espèces pélagiques qui barbotent entre la surface et le fond de la mer. Cette campagne menée par Ifremer en est à sa dix huitième édition. Chaque année, à la même période, les chercheurs étudient la même zone, grâce à des sondeurs acoustiques ils repèrent et évaluent la densité des bancs de poissons. Ils procèdent aux mêmes chalutages pour capturer et étudier les poissons. Ils observent la température et la salinité de l’eau. La recherche est donc identique chaque année pour être comparée aux années précédentes. Et c’est tout l’intérêt : elle a montré depuis 5 ans une chute spectaculaire des effectifs et surtout de la taille des poissons. Les pêcheurs le vivent douloureusement : à Sète les quantités débarquées ont diminué de 55% en deux ans. Un temps incriminé, le thon et son appétit seraient innocents. Les poissons bleus servent de repas aux prédateurs supérieurs mais eux même ont de sérieux souci : leur population s’effondre.

Les pêcheurs accusent également le Rhône qui rejette en mer ses eaux polluées. Elles pourraient compromettre le développement du plancton qui sert de nourriture aux poissons bleus. Les campagnes d’Ifremer ont constaté une diminution de la taille des sardines et des anchois. Elles ont également mis en évidence des problèmes de croissance et de fertilité. Les appareils de reproduction des poissons sont plus petits que la normale. Ce qui peut expliquer la quasi absence de poissons adultes, matures et aptes à se reproduire. L’anchois vit 3 ans seulement. Cette faible espérance de vie le rend très sensible à la pression de pêche. La sardine peut vivre 9 ans. Mais “on trouve aujourd’hui de vieilles petites sardines” explique le chef de l’expédition Jean Louis Bigot. Des poissons qui devraient mesurer 17 centimètres à 3 ans et dont la taille ne dépasse pas 14 centimètres. Un retard de croissance encore inexpliqué.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP