Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan

Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan

Dernière mise à jour le samedi 20 octobre 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 18 Octobre 2018
Visualiser l’article original


La conchyliculture n’échappe pas à l’ère du temps. Pour la première fois, Intermas, leader mondial de la maille plastique extrudée, présente au salon vannetais de la conchyliculture et des cultures marines, un filet de catinage biodégradable à 100 %, destiné à remplacer la maille plastique. Des mytiliculteurs sont en train de le tester à Pénestin (56).
Un filet de catinage. Peu d’amateurs de moules savent ce que c’est, mais sachez que sans lui, vous ne pourriez pas déguster des moules avec vos frites, quand l’envie s’en fait sentir.

C’est un filet en maille plastique qui maintient les moules de bouchot sur le pieu qui les soutient. Une espèce de chaussette que les mytiliculteurs enfilent sur les pieux pour éviter que les moules ne se détachent au moindre coup de houle.
Au moment de la récolte, les filets partent à la poubelle, avec le mélange de moules cassées, de goémons et de sable dans lequel ils sont enchevêtrés. Ils sont ensuite enfouis ou incinérés, comme les autres déchets. Un mytiliculteur lambda dans le Morbihan, consomme chaque année, entre 30 et 50 bobines de 7 kg de filets en plastique. D’où l’importance de mettre à disposition des professionnels des matériaux biodégradables.

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP