Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Les espèces > Coquillages > Coquille St-Jacques de l’Atlantique (pecten maximus)

Coquille St-Jacques de l’Atlantique (pecten maximus)

Dernière mise à jour le dimanche 7 juillet 2019



Coquille de Ouessant
.

Nom usuel Coquille St-Jacques
Noms régionaux Grand peigne, vanne, gofiche, krogen, vieras
France
Coquille St-Jacques
Royaume-Uni
Scallop, frill
Allemagne
Grosse Kammuchel
Italie
Conchiglia di San Giacomo
Espagne
Concha de peregrino
Portugal Una vieira

.
.
.

Taille commune relevée 10,2 à 13 cm
Taille maximale à l’âge adulte 17 voire 20 cm
Maturité sexuelle 2 à 3 ans suivant profondeur
Durée de vie maximale relevée 15 à 20 ans
Profondeur habituelle de -20 à -50 m
Sédentaire non
Pélagique oui à l’état juvénile
État de la ressource évaluée bon en France (prélèvements bien maîtrisés)
Distribution géographique Océan Atlantique, Mer de la Manche, Mer du Nord
Mode de pêche Dragues, ou plongée (très encadrée, licence spéciale
Reproduction Larves pélagiques
Prédateurs Étoiles de mer, pagures, bigorneaux perceurs, Tourteaux
Alimentation détritivores, planctophage, végétaux microscopiques, diatomées, autres algues
Élevage, culture Fécondation provoquée, élevages des larves, jusqu’à petites coquilles servant au réensemencement des gisements existants

.
.

*** CONSULTER LA RÉGLEMENTATION DE LA PÊCHE À PIED DE LOISIR ***


La réglementation ou plutôt les réglementations concernant la pêche à pied de loisir sont très complexes et varient selon les départements.

c’est pourquoi je vous recommande la lecture du site : http://www.pecheapied-loisir.fr/je-suis-pecheur/reglementation/


Vous y trouverez toutes les explications et tous les renseignements nécessaires pour bien comprendre la réglementation applicable sur votre lieu de pêche et pour vous permettre de passer un moment agréable au bord de la mer.


Il est très important de connaître la réglementation de votre secteur car tout abus, toute prise sous-taille ou en surnombre peuvent être lourdement sanctionnés.

.

RAPPEL - PÊCHE DE LOISIR : LA VENTE DES PRODUITS PÊCHÉS EST RIGOUREUSEMENT INTERDITE


.


Dans un kg de C.S.J. coraillées il y a environ 5 coquilles
Dans un kg de C.S.J. blanches il y a environ 6 coquilles
Conseils d’achat :

- Les coquilles St-Jacques doivent absolument être achetées vivantes et entières (c.à.d. dans leur coquille).
- si vous les achetez décoquillées, seule la noix et éventuellement le corail, quand la coquille en possède, vous seront vendus.
- une coquille vivante s’ouvre et se referme en faisant un "clap sonore" caractéristique.
- une coquille ouverte qui ne se referme pas dès que l’on touche l’intérieur doit être rejetée.
.
L’étiquetage des coquilles vivantes doit comporter :
- le nom du secteur où elles ont été pêchées (Erquy, baie de St-Brieuc, Ouessant, rade de Brest, Baie de Quiberon, baie de Somme, Port en Bessin, Granchamps etc.)
- leur nom (pecten maximus)
- la date du jour de pêche
- elles peuvent être également labellisées « label rouge » (groupement de pêcheurs normands).
- on trouve même des coquilles saint Jacques, cueillies à la main par des pêcheurs plongeurs ou plongeuses, et évidemment agréés pour cette pêche, comportant beaucoup de devoirs et une licence spéciale.


Conseils de conservation :

Les coquilles St-Jacques fraîches peuvent être conservées :
- entières, à plat (voire les unes sur les autres, mais toujours à plat) dans un endroit frais, ou au réfrigérateur à + de 4 ° et pendant 72 h maximum.
- décoquillées, sous film alimentaire, pendant 48 h maximum.
.
Elles peuvent aussi être congelées après nettoyage et séchage soigneux : noix et corail d’un côté, barbes d’un autre.
- la durée de congélation de la coquille St-Jacques ne doit pas dépasser 3 mois, sous peine de perdre l’intérêt gustatif.
- pour décongeler les coquilles, il faut les laisser tremper pendant 12 heures dans du lait.
- les égoutter une heure avant de les cuisiner.


Savoir faire :

- Comment ouvrir et nettoyer les coquilles St-Jacques ?


Recettes :

Vous les trouverez dans "Recettes - Par ordre alphabétique"


Bibliographie et liens :

"Les poissons de mer des Pêches Françaises" de Jean-Claude Quéro et Jean-Jacques Vayne
Editions Delachaux et Niestlé - Ifremer
.
ADER Denis, DUMAS Jacques, HUET Sylvie in : DORIS, 07/08/2016 : Pecten maximus (Linnaeus, 1758), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/655



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP