Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du (...)

De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon

Dernière mise à jour le mardi 17 octobre 2017

Article paru sur le site "France info :"
- 28 septembre 2017
Visualiser l’article original


Des centaines d’espèces d’animaux marins ont traversé l’océan Pacifique, agrippées à des débris du tsunami qui a dévasté une partie du Japon en 2011, révèle une étude publiée jeudi 28 septembre dans la revue américaine Science.

Un total de 289 espèces ont été découvertes aux Etats-Unis sur ces radeaux de fortune en provenance du Japon entre 2012 et 2017, selon les scientifiques. "Ca s’est révélé être l’une des expériences naturelles dans le domaine de la biologie marine les plus importantes et les plus imprévues, peut-être de toute l’histoire", estime John Chapman, de l’université d’Etat de l’Oregon.
Moules, vers, crustacés et limaces de mer

Parmi ces voyageurs opportunistes se trouvent des moules, des vers, des crustacés et des limaces de mer. Près des deux tiers de ces espèces n’avaient jamais été identifiées sur la côte ouest des Etats-Unis. "Je ne pensais pas que la plupart de ces organismes du littoral pouvaient survivre en mer pendant d’aussi longues périodes", a relevé Greg Ruiz, un biologiste marin du centre de recherche environnemental Smithsonian. "Ils n’avaient pas vraiment eu non plus une telle opportunité par le passé. Désormais, le plastique associé à un tsunami et à des tempêtes peut créer des opportunités à grande échelle", a-t-il poursuivi.

Le tsunami japonais en question s’est formé le 11 mars 2011, après un séisme de magnitude 9 sur l’échelle ouverte de Richter. Des débris du tsunami – comprenant notamment des morceaux de bouées, de caisses, de navires – transportant des organismes vivants ont commencé à atteindre le rivage de Hawaï et l’ouest de l’Amérique du Nord en 2012. Si elles ont ralenti, ces arrivées se poursuivent toujours. De nouvelles espèces ont ainsi été découvertes lorsque l’étude s’achevait en 2017.
Des migrations peut-être plus fréquentes à l’avenir

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP