Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > Échalote. Les Hollandais sèment le trouble

Échalote. Les Hollandais sèment le trouble

Dernière mise à jour le samedi 9 avril 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 07 Mars 2016
Visualiser l’article original


Les producteurs bretons d’échalotes traditionnelles en ont gros sur la patate.
L’Europe refuse toujours de trancher dans le différend qui les oppose à leurs concurrents hollandais qui font passer leurs oignons pour des échalotes.
Les jours de l’échalote de tradition, « la vraie », issue d’un bulbe, récoltée à la main au goût inimitable apprécié des gourmets et des grands chefs, sont-ils comptés ?
C’est la crainte des 380 producteurs de Bretagne et d’Anjou qui assurent 80 % de la production européenne. Depuis des années, ils défendent leur produit, à coups de procédures, contre la concurrence de variétés de semis hollandaises cultivées industriellement donc moins chères à produire. Dernier épisode en date, ce feuilleton juridique interminable : l’OCVV, l’agence de l’Union européenne des variétés végétales, a proposé un nouveau cycle de deux ans de tests sur les variétés de semis contestées par les Français. L’agence se donne encore un délai avant de définir une limite claire et indiscutable de ce qui peut être ou non dénommé échalote.
« La politique de l’autruche »

« Face au lobbying et à l’intransigeance des Hollandais, c’est une manière de gagner du temps et de ne pas prendre position alors que tous les tests convergent vers le même constat : les variétés d’échalotes de semis hollandaises sont en fait des oignons. L’Europe ne pourra pas éternellement faire la politique de l’autruche », accuse Hubert Le Nan, producteur à Plouescat (29) et président de la section nationale Échalote.
.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP