Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la (...)

Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit

Dernière mise à jour le samedi 23 septembre 2017

Article paru sur le site "Ouest France Entreprises :"
- 21 Septembre 2017
Visualiser l’article original


Au moment où commencent les assises de la pêche à Quimper, coup de projecteur sur la pêche des Côtes-d’Armor. La criée de Saint-Quay-Portrieux met en marché la production de navires côtiers et hauturiers.

C’est un lieu où le commun des mortels ne met pas les pieds.
Un espace vivant et vibrant, humide et coloré, sans cesse en mouvement. Une gare de triage où transitent des homards et des rougets grondins.
Quelques langoustes somptueuses (avec une lueur vexée dans le regard) et des seiches confortablement vautrées dans leur encre.
Des hommes et quelques femmes y travaillent au cœur de la nuit, transportent, trient, identifient, vendent, achètent tous ces beaux produits de la mer pêchés à bord des bateaux des Côtes-d’Armor.
Il est 5 h 30, ce mercredi. La nuit est noire, la vente vient de commencer. « Hier soir, à 21 h 30, la pêche des hauturiers est arrivée, de Roscoff, par la route », explique Jean-Marc Lizé, directeur de la criée de Saint-Quay.
Les navires des armements Porcher et Éouzan débarquent là-bas, au plus près de leurs lieux de pêche, en Manche. Mais ils vendent dans les criées du département, ici et à Erquy.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP