Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Finistère Missile M51. Les pêcheurs dénoncent la « mer poubelle

Finistère Missile M51. Les pêcheurs dénoncent la « mer poubelle

Dernière mise à jour le mercredi 8 mai 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 07 Mai 2013
Visualiser l’article original


Les marins ont appris hier matin le prolongement d’une zone sécurisée, interdite à la pêche, suite à l’échec du tir de missile M51 dimanche matin. « On est restreint, confie Jean-Baptiste Bongi, patron du Squale. Ce sont des zones de langoustines que l’on fréquente quasiment toute l’année. » À chaque bateau, sa réaction. Colère. Dépit. Résignation. Inquiétude.

« Ça limite le travail et le champ de pêche, acquiesce, de son côté, Jean-Jacques Tanguy, président du comité des pêches du Finistère. C’est des emmerdements pour tout le monde. »

« Après le clapage, le missile. La coupe est pleine, tance Patrice Donnart, patron du Risten. C’est une mer poubelle. » Les langoustiniers sont à la peine, alors que c’est la « grosse saison » du crustacé. « De mars à octobre, c’est la période des langoustines. Faut pas se louper », explique Yves Le Brenn, patron, avec son frère Olivier, de l’Oxalis, qui note aussi que l’hiver avait déjà été « catastrophique ».

L’interdiction de pêcher dans cette zone de pêche est un vrai manque à gagner. Ne peuvent-ils pas aller ailleurs ? « Vers l’est, les Glénan », indique un pêcheur, mais ça ne va pas durer. Ils ont besoin de changer régulièrement de secteur. Les bateaux côtiers se trouvent limités. Ils ne peuvent aller au-delà des 20 milles nautiques (environ 37 kilomètres). « On paie les pots cassés de l’essai raté », déplore Jean-Baptiste Bongi.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP