Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > France énergies marines. Brest espère un budget de 300 M€

France énergies marines. Brest espère un budget de 300 M€

Dernière mise à jour le mercredi 20 octobre 2010

Article paru sur le site "Le Télégramme.com" - Mardi 19 Octobre 2010
Visualiser l’article original



France énergies marines. Brest espère un budget de 300 M€

La plate-forme nationale logistique pour les énergies marines renouvelables, annoncée fin décembre2009 à Brest par le Premier ministre, François Fillon, s’est trouvée un nom : « France énergies marines ». Le dossier, coordonné par Ifremer, postule vis-à-vis du grand emprunt comme institut d’excellence. Une première étape a eu lieu le 10septembre à travers l’appel à manifestations d’intérêt. Un dossier doit être remis début janvier2010 pour une sélection d’içi avril2011, par un jury international. Le projet souhaite obtenir 150M€ du grand emprunt, pour une période de dix ans. La même somme sera à lever chez les industriels et les partenaires. « Il y a urgence à pouvoir disposer de fonds pour mettre en place les différents sites d’essais, afin de tester des démonstrateurs à l’échelle 1 à l’horizon 2011-2012 », estimait hier Yann-Hervé De Roeck, chef de projet France énergies marines, qui participait aux entretiens Science et Ethique 2010 , à Brest.
Concernant les sites d’essais, le plus avancé paraît être celui du Croisic, pour le houlomoteur. Pour l’hydrolien, EDF a un projet pré-industriel Paimpol-Bréhat. L’idée serait d’y adosser un site d’essais pour 4 à 6 machines. Un troisième site, à Bordeaux, serait dédié aussi à l’hydrolien, pour des protopypes d’estuaire ou de mer, plutôt à l’échelle 1/4 ou 1/3. Pour l’énergie thermique des mers, ce serait plutôt La Réunion.

Eolien offshore flottant

Pour l’éolien offshore flottant, plusieurs sites sont cités mais l’arbitrage reste à faire : cinq sur la côte Atlantique (Belle île, Groix, Iroise, Sud- Finistère, Croisic), un sur la Méditerranée (Fos sur Mer). Une étude est en cours, financée par l’Ademe et les régions concernées. « Elle est destinée à objectiver le choix, qui sera opéré par le gouvernement », indique Yann- Hervé de Roeck.

Vincent Durupt



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP