Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Grands fonds : la Scapêche sur la sellette

Grands fonds : la Scapêche sur la sellette

Dernière mise à jour le samedi 23 février 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance-entreprises" - 19 Février 2013
Visualiser l’article original


Si les TAC (taux admissibles de captures) en grande profondeur ont été récemment réévalués, l’avenir de cette pêche n’est pas garanti. Ce mardi, le Parlement européen démarre des auditions pour en décider. La Commission des affaires maritimes et de la pêche, présidée par Maria Damanaki, fera connaître son avis en avril, les députés européens en juin. L’occasion pour les écologistes de frapper fort.

Ce dont ne se prive pas Bloom. L’ONG veut démontrer qu’économiquement ce secteur n’est pas rentable. Sa cible, la Scapêche de Lorient (Groupe Intermarché), principal acteur en grande profondeur. « Acheter son poisson chez Intermarché équivaut presque à le payer deux fois : d’abord en amont par le biais de nos impôts puis en aval sur notre panier de ménagère », estime Claire Nouvian, présidente de Bloom.

À l’appui, les comptes d’exploitation de la Scapêche obtenus après « une procédure d’assignation en référé auprès du tribunal de Commerce », souligne l’écologiste. « En dépit de près de 10 millions d’euros de subventions perçues entre 2004 et 2011 et 20 millions d’euros injectés par le groupe Intermarché, la Scapêche a accumulé plus de 19 millions d’euros de pertes courantes » résume Denis Berger, trésorier de Bloom et auteur de l’analyse. « Sur les quatre dernières années, la perte cumulée atteint 2,7 M €. Sans les subventions d’exploitation, celle-ci serait de 7,36 M € ».

Les Mousquetaires contestent

Le Groupement des Mousquetaires « conteste fermement ces allégations.
_ Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP