Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes
Accueil > Actualités de la mer > Île de Sein. Une ferme d’algues au bout du monde

Île de Sein. Une ferme d’algues au bout du monde

Dernière mise à jour le jeudi 11 juin 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 10 Juin 2015
Visualiser l’article original



Le projet passionne le monde de l’aquaculture :
sur l’île de Sein, la société Meristème va cultiver des algues à terre, au sein d’une ferme située dans une ancienne écloserie à homards.
Deux spécialistes japonais sont venus découvrir, hier, cette opération pilote et ce site incomparable. « Lancer une activité ici, au bout du monde ? Franchement, nous n’aurions jamais osé le rêver ».
À deux pas du grand phare de Sein, Patrick Plan, pionnier de la culture d’algues en Europe à Lesconil avec sa compagne, Marie-Dominique, ne cache pas son enthousiasme. Sa société de recherche et développement Meristème est, depuis le mois dernier, locataire de l’ancienne écloserie à homards de l’île. Ce site, inexploité depuis une quinzaine d’années, pompe une eau de mer d’une grande qualité. En quête de matière première L’idée est d’y lancer la culture d’algues à terre au sein d’une ferme, une culture raisonnée avec l’objectif d’impact zéro sur le milieu.
Une opération pilote qui sera lancée ces prochains mois et qui dessine l’aquaculture de demain. « Nous sommes producteurs et transformateurs depuis 22 ans. Or, aujourd’hui la matière première n’est plus suffisante : nous cherchons de nouvelles solutions de culture à terre et cette opportunité inespérée s’est offerte à nous », explique Patrick Plan.
Les élus locaux ont joué les facilitateurs, ravis de voir l’île accueillir une activité supplémentaire. Et porteuse de sens, en plein Parc marin d’Iroise et sur un bout de terre où le flan au « lichon », petite algue récoltée par les femmes, est une tradition. Pour concrétiser leur projet, Marie-Dominique et Patrick Plan se sont appuyés sur les compétences des spécialistes mondiaux : les Japonais. Leur pays consomme deux millions de tonnes d’algues par an, contre 1.500 tonnes en France..

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP