Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault
Accueil > Actualités de la mer > Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde

Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde

Dernière mise à jour le lundi 14 janvier 2019

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 00 Janvier 2019
Visualiser l’article original


Après les voitures de luxe, les bateaux autonomes. Le groupe Rolls-Royce, associé à l’armateur finlandais FinFerries, a terminé l’année 2018 en relevant un défi technique de taille : faire naviguer un bateau sans pilote.

De la neige, du vent et une lumière d’hiver un peu grise sur l’archipel de Turku, sur la côte ouest finlandaise. Seule touche de couleur dans le paysage, les ferries jaunes de FinFerries qui relient ces chapelets d’îles. L’un d’entre eux, le Falco, un navire amphidrome de 54 m reliant Parainen à Nauvo, est à la fête. À son bord, 80 personnes sont venues assister à la première traversée autonome d’un navire.

Intelligence artificielle embarquée
Le Falco est le premier navire test du programme SVAN (Safer Vessel with Autonomous Navigation), l’aboutissement de l’ambitieux plan AAWA, initié par Rolls-Royce en 2015. Le groupe britannique y a concentré une grosse partie de son budget Recherches et développement (R & D). Ses ingénieurs ont beaucoup travaillé sur l’intelligence artificielle embarquée, capable d’analyser et d’utiliser toutes les données provenant des capteurs à bord des navires tests. Ils développent aussi un système de navigation autonome capable d’analyser en temps réel la situation du plan d’eau et de prendre des décisions d’anticollision.

Fin 2017, une première démonstration de contrôle à distance d’un remorqueur est effectuée à Copenhague. Le bateau est contrôlé depuis la terre, effectue des manœuvres et navigue dans le port danois.

La suite était logique et elle se déroule maintenant à Turku, là où Rolls-Royce a ouvert son centre de R & D dédié aux navires autonomes. Le Falco est équipé du premier système ANS (Autonomous Navigation System), un conteneur bleu installé sur son pont fonctionnant sur le principe du plug and play.

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP