Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Kerdurand (56). Les usagers de l’estran se regroupent

Kerdurand (56). Les usagers de l’estran se regroupent

Dernière mise à jour le mardi 15 mars 2011

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Lundi 14 Mars 2011
Visualiser l’article original



Kerdurand . Les usagers de l’estran se regroupent

Afin de répondre aux différentes interrogations qui se posent sur la pratique du droit coutumier et la gestion de l’estran en général, l’association SOS Petite mer de Gâvres avait invité, vendredi soir, au château de Kerdurand, d’autres associations voisines et amies. En compagnie donc du Dorenn de Locoal-Mendon, l’AP4 de Plouhinec, l’APPB de Belz, l’APSH de Sainte-Hélène, Alain Malardé, le président de SOS Petite mer de Gâvres, a soulevé plusieurs questions.

Non, non et non

À l’issue de débats et échanges constructifs, les positions suivantes ont été adoptées : « Non, on ne peut laisser les professionnels gérer l’estran et la ressource commune », fut-il unanimement affirmé, « car nul ne peut s’approprier ce qui appartient à tous ». Un non également unanime fut répondu à la question de savoir si l’Ifremer peut se placer en situation de monopole afin de déterminer les enjeux sanitaires : « Plusieurs analyses de sources différentes se doivent d’être confrontées », professent ensemble tous ces associatifs, qui estiment enfin que la place et l’évolution possible du droit coutumier doit être dévolue à l’autorité des maires. Des démarches à ce propos sont à l’étude avec le législateur. La présence d’un garde-juré est rejetée en bloc : « Il serait juge et partie, agissant sur le domaine public dans les intérêts de celui qui le paie, à savoir, les professionnels ».



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP