Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault
Accueil > Actualités de la mer > L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

Dernière mise à jour le mardi 14 février 2012

Article paru sur le site "Futura Sciences" - Dimanche 12 Février 2012
Visualiser l’article original



L’Homme déjà responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

Par Bruno Scala

L’Homme aurait participé à la déforestation en Afrique centrale il y a 3.000 ans afin de pratiquer l’agriculture. Les données sédimentaires montrent que le changement climatique n’aurait pas pu à lui seul transformer la forêt en savane.

Il y a 3.000 ans déjà, l’Homme pratiquait la déforestation. C’est ce que démontre une étude de chercheurs de l’Ifremer, publiée dans la revue Science. Selon eux, les Hommes auraient abattu des arbres de la forêt tropicale humide du centre de l’Afrique afin de pratiquer l’agriculture.

C’est en analysant les sédiments déposés au fond de l’embouchure du fleuve Congo que Germain Bayon et ses collègues en sont venus à cette hypothèse. Ils ont réalisé des carottages et les quantités d’argile, d’aluminium et de potassium ont été analysées.

Trop forte érosion pour les précipitations

L’argile est un très bon indicateur des précipitations car elle est fortement soumise au phénomène d’érosion. Quant à l’aluminium (Al) et au potassium (K), ils ont des mobilités bien différentes. En mesurant le ratio de ces deux éléments dans les carottes (Al/K), il est possible d’effectuer des interprétations concernant l’érosion. Plus le ratio est grand, plus l’érosion a été importante.

L’analyse des chercheurs a porté sur une période s’étalant d’il y a 20.000 ans à 3.000 ans. Jusqu’à 3.500 ans BP (avant le présent), le ratio Al/K correspondait aux estimations de précipitations sur la région. Mais après cette époque, il a clairement augmenté, indiquant que les précipitations n’étaient pas le seul facteur d’érosion. Un pic a d’ailleurs eu lieu il y a 2.500 ans.

Déforestation pour laisser place à l’agriculture

Or cette période correspond justement à la migration de peuples Bantous, de l’Afrique de l’Ouest (Cameroun et Nigeria) vers l’Afrique centrale. Les chercheurs suggèrent donc que ces Hommes ont pratiqué la déforestation, contribuant ainsi à la transformation de la forêt en savane, mise en évidence par la forte présence de pollen de graminées au sein des couches de l’époque. La mise à nu de la terre l’expose en effet davantage aux ruissellements et donc, à l’érosion.

Jusqu’à maintenant, pourtant, il était admis que le changement climatique était responsable de cette transformation qui avait été propice au développement de l’agriculture. Cependant, ces nouveaux résultats montrent que les événements se sont déroulés inversement, à savoir que l’agriculture a été responsable de la déforestation.

Toutefois elle n’est pas l’unique responsable et les chercheurs admettent qu’il est difficile de savoir dans quelle mesure cette transformation est imputable à l’Homme ou au changement climatique. Quoi qu’il en soit, déjà à cette époque, l’Homme pratiquait la déforestation, mais lui ignorait son impact sur le climat...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP