Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > L’UE accuse l’Islande et les Iles Féroé de surpêcher le maquereau

L’UE accuse l’Islande et les Iles Féroé de surpêcher le maquereau

Dernière mise à jour le mardi 31 août 2010

Article paru sur le site "Libération.fr" - Mercredi 25 Août 2010
Visualiser l’article original



L’UE accuse l’Islande et les Iles Féroé de surpêcher le maquereau

Les chiffres sont on ne peut plus éloquents. En 2010, l’Islande a décidé unilatéralement d’augmenter son quota de pêche de maquereaux à 130.000 tonnes, contre 2.000 tonnes habituellement. Quant aux Iles Féroé, une province autonome du Danemark située entre le Royaume-Uni et l’Islande, elles ont décidé de porter leur quota à 85.000 tonnes pour 2010. Soit trois fois plus que leur quota traditionnel de maquereaux.

Une situation qui a amené la Commission européenne a dénoncer ce mercredi la surpêche de maquereaux par ces deux pays, jugeant que cette pêche excessive pourrait mettre l’espèce en danger.

« Ils retirent plus de maquereaux de la mer qu’il ne le faudrait pour préserver l’avenir de ce poisson », a déclaré Oliver Drewes, porte-parole de la commissaire chargée de la pêche.

Des discussions « techniques » auront lieu à la mi-septembre entre la Commission européenne et les parties concernées.

Ce conflit autour du maquereau a déjà provoqué des incidents entre pêcheurs islandais et des Iles Féroé d’un côté et écossais et norvégiens de l’autre.

Un élu européen écossais, Struan Stevenson a d’ores et déjà demandé des sanctions à l’encontre de l’Islande et des Iles Féroé, suggérant notamment de fermer tous les ports de l’Union à leurs navires et de bloquer toutes les importations en provenance de ces deux pays.

La Norvège, qui a signé un accord avec l’UE sur des quotas de pêche au maquereau, a également dénoncé l’attitude de l’Islande et des Iles Féroé, et demandé une intervention de l’UE.

S’il est maintenu, assure l’organisation de défense de l’environnement WWF, le quota combiné de maquereau pour 2010 entraînerait une exploitation supérieure de 35% aux recommandations scientifiques fixées par le Conseil international d’exploration de la mer. Et signifierait une « condamnation à mort » pour les stocks.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP