Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

23 janvier : Batz-sur-Mer : la jeune baleine n’a pas survécu à ses blessures22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > L’hydrolienne Arcouest de nouveau démontée

L’hydrolienne Arcouest de nouveau démontée

Dernière mise à jour le jeudi 5 septembre 2013

Article paru
sur le site "Mer et Marine" - 03 septembre Août 2013
Visualiser l’article original


Arcouest, le prototype d’hydrolienne conçu pour le projet de ferme pilote d’EDF au large de Paimpol et de l’île de Bréhat, va devoir être de nouveau démonté. Cette intervention technique a été décidée après les essais conduits par OpenHydro (filiale irlandaise de DCNS ayant conçu l’engin) en rade de Brest du 21 au 29 août. « Les essais se sont déroulés dans de bonnes conditions et ont permis de mener à bien les différents tests prévus. Toutefois, le fonctionnement à la mer a permis de confirmer la nécessité d’un ajustement sur la partie électrique de l’alternateur. OpenHydro, développeur de cette technologie, a donc décidé d’intervenir sur la turbine afin d’apporter les corrections nécessaires. Cette opération qui nécessite le démontage de la turbine va se dérouler au port de Brest », explique EDF.

Essais de fonctionnement avant une nouvelle immersion

Immergée pour la première fois en octobre 2011 sur le site de Paimpol-Bréhat, Arcouest avait été relevée en janvier 2012 et ramenée à Brest, où DCNS a assuré son assemblage. En septembre 2012, lors d’essais en face du port, la barge support de l’hydrolienne avait été victime d’une avarie sur son système de manutention, l’obligeant à déposer l’hydrolienne au fond de la rade. Elle y est restée six mois avant d’être relevée en mars dernier. Conduite à Brest, Arcouest a fait l’objet d’une inspection complète ayant entrainé son démontage. A l’issue, différents essais ont été menés à quai. C’est au cours de ces tests qu’il est apparu nécessaire de vérifier le bon fonctionnement de la chaîne électrique, les ingénieurs ayant des incertitudes après les tests réalisés sur l’alternateur. La campagne menée du 21 au 29 août avait notamment pour objet de lever les doutes ou bien, comme cela a été le cas, de confirmer la nécessité de mener des travaux correctifs. Une intervention impérative avant une nouvelle immersion sur le site de Paimpol-Bréhat. « Les essais de fonctionnement de l’hydrolienne Arcouest, technologie totalement innovante, représentent une phase importante et incontournable du projet. Il s’agit de valider la mise au point du prototype d’OpenHydro avant son immersion sur le site de Paimpol‐Bréhat. Cette séquence permet de vérifier le bon fonctionnement des différents systèmes (mécaniques, électriques…), de valider tous les protocoles techniques et le cas échéant d’apporter les modifications nécessaires sur ce prototype », précise EDF.

Le parc pilote de Paimpol-Bréhat

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP