Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > La Fondation Prince Albert II de Monaco au chevet des Aires Marines (...)

La Fondation Prince Albert II de Monaco au chevet des Aires Marines Protégées

Dernière mise à jour le jeudi 3 février 2011

Article paru sur le site "Zegreenweb" - Mardi 01 Février 2011
Visualiser l’article original



La Fondation Prince Albert II de Monaco au chevet des Aires Marines Protégées

La Monaco Blue Initiative (MBI) se tiendra les 13 et 14 février prochain à l’initiative de la Fondation Prince Albert II de Monaco. Cette deuxième édition sera dédiée à la gestion et au développement des Aires Marines Protégées (AMP). Deux journées au cours desquelles des débats seront organisés dans le but de trouver des solutions pour les espèces maritimes protégées.

Le Musée Océanographique de Monaco accueillera prochainement près de quatre-vingt personnalités des milieux politique, scientifique et industriel. Seront notamment présents la ministre française de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, le Premier ministre du Qatar Cheikh Hamad Bin Jassim Bin Jaber Al Thani, l’ancien président du Costa Rica José Maria Figueres et le milliardaire britannique sir Richard Branson.

Organisée conjointement avec l’Institut océanographique, la MBI a pour objectif de favoriser le dialogue entre les différents acteurs et de faire évoluer le concept d’Aires Marines Protégées (AMP) vers celui d’ « Aires marines gérées ». Les participants concentreront leur(s) réflexion(s) autour des grands fonds marins et des grandes espèces marines. Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco, lui, interviendra lors de la première journée pour expliquer l’objectif et les missions que s’est fixée sa fondation, laquelle est entièrement dédiée à la protection de l’environnement. « Il s’agit d’un défi planétaire commun qui demande des actions urgentes et concrètes, en réponse à trois grands enjeux environnementaux : le changement climatique, la biodiversité et l’eau », rappelle son site Internet. Les débats lors de la première édition du MBI avaient impulsé une réflexion sur le rôle moteur que les AMP peuvent jouer dans la protection et sur l’utilisation des ressources premières. Les organisateurs espèrent maintenant que ce deuxième acte aboutira à des propositions concrètes sur le sujet.

1% d’AMP sont recensées dans le monde entier

La notion d’ « aire marine protégée » est née en 2007 lors d’un colloque à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) consacré à la protection du patrimoine naturel et écologique, nécessité qui se doit de n’attenter ni à l’économie ni au tourisme. Sauf qu’un an après ces bonnes résolutions, la France, deuxième pays maritime du monde derrière les Etats-Unis, ne comptait que 0,0001 % d’AMP. Un pourcentage dérisoire au regard de la conjoncture écologique et d’autant plus regrettable que les AMP s’avèrent être un outil particulièrement efficace, permettant à la fois de sauvegarder l’écosystème, d’accroître la productivité des lieux de pêche, d’encourager le tourisme durable et de créer de nouveaux emplois. La Convention sur la Diversité Biologique a néanmoins entériné l’idée de créer de nouvelles AMP dans tous les océans et les mers du monde et d’apporter aux AMP déjà mises en places les moyens financiers idoines pour remplir leur rôle au plus juste. Vice-président et Administrateur Délégué de la Fondation Prince Albert II de Monaco, Bernard Fautrier a de son côté rappelé « l’objectif de 10% d’aires marines protégées dans le monde entier contre 1% actuellement » déterminé fin octobre lors de la conférence de Nagoya (Japon).

Clou de la réunion monégasque, le film Secrets of the Mediterranean : Cousteau’s lost world, réalisé par le National Geographic, sera diffusé afin d’éveiller les consciences des acteurs mondiaux sur les inquiétantes évolutions de ces dernières années. Un autre moyen de montrer l’intérêt d’une généralisation des Aires Marines Protégées.

Crédits photos : flickr - eirikso / timo_W2s



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP