Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > La "taxe poisson" supprimée pour relancer la consommation

La "taxe poisson" supprimée pour relancer la consommation

Dernière mise à jour le mardi 17 mai 2011

Article paru sur le site "Le Monde" - Jeudi 12 Mai 2011
Visualiser l’article original



La "taxe poisson" supprimée pour relancer la consommation

Nicolas Sarkozy a annoncé la suppression de la "taxe poisson", qui rapporte plus de 70 millions d’euros par an, afin de "dynamiser l’achat de ces produits par les consommateurs français", lors d’une réunion, mercredi 11 mai, avec des représentants de la filière halieutique. M. Sarkozy avait déjà annoncé aux pêcheurs la suppression, à compter du 1er janvier 2012, de la contribution "pêche durable", perçue à hauteur de 2% sur la vente des produits de la mer par la grande distribution.

Cette "taxe poisson" avait été mise en place en novembre 2007, à la suite du mouvement de grève des marins-pêcheurs, afin de compenser la hausse du prix du baril de pétrole. En moyenne cette contribution, effective au 1er janvier 2008, a rapporté chaque année entre 70 et 80 millions d’euros. En 2010, le montant s’est élevé à 74,5 millions d’euros, selon le ministère de l’agriculture. Elle a alimenté l’essentiel d’un fonds d’aide à la filière pêche de 310 millions d’euros sur trois ans, entre 2008 et 2010.

UNE MARQUE COLLECTIVE POUR LES PRODUITS DE LA MER D’ORIGINE FRANÇAISE

En mai 2008, la FCD avait introduit un recours à Bruxelles pour l’annulation de cette taxe, au prétexte qu’il n’est pas "normal que le consommateur paie 2 % de plus son poisson alors même que les prix du pétrole et du gasoil ont chuté". Au cours de la réunion, le président et les pêcheurs se sont également entretenus de la réforme de la politique commune des pêches, en cours de négociation à Bruxelles.

Le pêcheurs ont notamment présenté à M. Sarkozy les travaux qu’ils ont engagés depuis le début de l’année pour donner de nouvelles marges de compétitivité à la filière dans un contexte de prix du carburant élevé. Ils ont ainsi annoncé la création d’un fonds interprofessionnel privé, principalement financé par les grandes enseignes de distribution, qui permettra de mettre en place une marque collective distinguant les produits de la mer d’origine française.

Ce fonds soutiendra également la recherche d’économies d’énergie à bord des navires ainsi que le développement de pratiques de pêche durable. Il sera constitué en 2011 avec une dotation initiale de 10 millions d’euros et fonctionnera avec un budget prévisionnel d’environ 35 millions d’euros par an, précise le communiqué de l’Elysée.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP