Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > La transition énergétique est aussi bénéfique pour l’environnement

La transition énergétique est aussi bénéfique pour l’environnement

Dernière mise à jour le lundi 3 novembre 2014

Article paru
sur le site "Le Monde Planète" - 09 octobre 2014
Visualiser l’article original



Remplacer l’électricité d’origine fossile par une électricité « verte » est bon non seulement pour le climat, mais aussi pour l’environnement. C’est ce que conclut une étude internationale (Norvège, Etats-Unis, Pays-Bas, Chili, Chine) publiée, lundi 6 octobre, dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) des Etats-Unis. Un résultat qui trouve une résonance particulière au moment où, en France, les députés examinent le projet de loi sur la transition énergétique pour une croissance verte

Les filières de production d’électricité d’origine renouvelable sont habituellement mises en avant en raison de leur avantage, en termes d’émission de gaz à effet de serre et notamment de CO2, sur les centrales thermiques au charbon, au fuel ou au gaz. Mais leur bilan environnemental est plus rarement étudié. Or, comme toutes les énergies, elles ont un impact sur les milieux naturels : emprise au sol (singulièrement pour les barrages hydrauliques ou les fermes solaires géantes), perturbation de la faune (en particulier pour les éoliennes terrestres ou offshore), « dénaturation » des paysages…

COCKTAIL TOXIQUE

Surtout, si les installations éoliennes, solaires ou hydroélectriques sont, une fois mises en exploitation, parfaitement neutres pour l’environnement, il n’en va pas de même pour leur déploiement. L’extraction ou la production des matériaux qu’elles requièrent (béton, acier, fer, cuivre, aluminium, zinc, nickel, verre, silicium, métaux rares…), la fabrication et l’assemblage des éléments, le transport sur site, mais aussi le traitement des composants qu’imposera à terme le démantèlement, toutes ces opérations consomment de l’énergie et sont sources de pollution.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP