Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > LabEx "l’Océan dans le changement"

LabEx "l’Océan dans le changement"

Dernière mise à jour le lundi 4 avril 2011

Article paru sur le site "News Press" - Jeudi 31 Mars 2011
Visualiser l’article original



LabEx "l’Océan dans le changement"

IFREMER - 31/03/2011 08:20:00

Ce vendredi 25 mars, le Premier Ministre François Fillon a annoncé la liste des Laboratoires d’Excellence retenus par le Gouvernement. Ces LabEx (Laboratoires d’Excellence) sont les maillons essentiels du volet recherche des Investissements d’Avenir souhaités par le Président de la République et financés par l’emprunt national.

L’Université de Bretagne Occidentale (Brest) et son Institut en Sciences Marines, l’IUEM (Institut Universitaire Européen de la Mer), l’Ifremer, le CNRS, l’IRD, l’École centrale de Nantes, l’UBS et l’Université de Nantes se félicitent que le projet de LabEx « a changing ocean » ait été retenu.

Ce choix valide la très haute valeur scientifique et la créativité du dossier présenté. Il témoigne de la pertinence des problématiques scientifiques abordées qui ont pour ambition, en réunissant les meilleures équipes pour créer de véritables synergies, de lever des verrous de connaissances dont l’élucidation modifiera de manière significative les relations de l’homme à l’océan.

Le LabEx « l’Océan dans le changement » est coordonné scientifiquement par l’IUEM avec la participation de 7 partenaires (voir en fin de communiqué), au premier rang desquels l’Ifremer, avec lequel l’institut entretient déjà de riches et fructueuses collaborations scientifiques (3 laboratoires communs et des équipements scientifiques de haut niveau mutualisés). Le LabEx dispose également d’un fort soutien du CNRS par le biais de son Institut National des Sciences de l’Univers.

1Laboratoires d’Excellence

Cette annonce majeure pour l’avenir des Sciences de la Mer est de nature à changer profondément, au profit de la science, la nature des collaborations entre les principaux acteurs des sciences marines en France.
Celles-ci se verront renforcées et de nouvelles collaborations devraient voir le jour autour d’axes de recherche novateurs. Selon Yves-Marie Paulet, Professeur en Biologie Marine et Directeur de l’IUEM, coordinateur du Labex MER : « en élaborant cet ambitieux projet de LabEx, les scientifiques, transgressant les frontières institutionnelles et disciplinaires, ont posé les bases d’un avenir de découverte inédit ! C’est un coup d’accélérateur incroyable pour nos travaux et je peux vous assurer que l’adhésion de la communauté et de ses partenaires, notamment du coté de l’innovation et de la société civile, est totale. »

Pascal Olivard, Président de l’UBO, indique pour sa part que « sans le travail acharné et déterminé de ce que l’université peut compter de meilleur parmi ses enseignants-chercheurs depuis près de 35 ans, Brest n’aurait pu prétendre à une telle reconnaissance. Le LabEx obtenu aujourd’hui n’est ni un commencement, ni un aboutissement, mais une étape supplémentaire qui conforte Brest comme l’un des pôles de premier rang mondial en Sciences de la Mer ».

Patrick Chedmail, Directeur de l’Ecole Centrale de Nantes, et Yves Lecointe, président de l’Université de Nantes relèvent que la création du LabEx « a changing ocean » concrétise un axe Brest-Nantes qui regroupe les meilleures compétences en Bretagne et Pays de la Loire, complémentaires autour des sciences de la mer dans un projet de pôle mondial de recherche.

Le LabEx « l’océan dans le changement » s’est donné pour mission d’aborder les axes scientifiques suivants :

L’OCÉAN GLOBAL
La machine océan à très haute résolution
La capacité de l’océan à réguler le climat se joue aussi dans les petits tourbillons !
La complexité et l’efficacité de la "pompe biologique" de carbone
La machine du vivant piège le carbone de l’atmosphère et l’enfouit au fond des océans, c’est la « pompe biologique » ! La biodiversité et son fonctionnement pourraient être au coeur de son efficacité...

L’OCÉAN PROFOND
Interactions géobiologiques dans les environnements extrêmes
Vivant et minéral se croisent et interagissent dans les abysses. Seule la connaissance approfondie de ces environnements nous permettra de les utiliser et de les protéger de manière durable.
Transfert de sédiments de la côte aux abysses
Flux continus ou événements catastrophiques, les chemins de la particule qui vont du bassin versants aux fonds des canyons marins sont encore mal connus. _ Ressources, mais parfois aussi menaces, ces sédiments marins dans leurs dynamiques spatiale et temporelles sont au coeur du projet.

L’OCÉAN CÔTIER
Observation, modélisation, élaboration de scénarios en zone côtière
Tendance lourde et mondiale : l’humanité se concentre sur une mince bande côtière. Observer et comprendre pour préparer les scénarii utiles à une utilisation durable de ces espaces.
Evolution des habitats marins et adaptation des populations
Nationalement et internationalement, la mise à disposition d’indicateurs de la qualité des milieux marins est une exigence de plus en plus prégnante des sociétés. _ Actuellement fortement teinté d’empirisme, les indicateurs du futur ont besoin que se développe une véritable science des habitats marins et de leur évolution
Mécanique des mouvements de la mer et interactions avec les systèmes marins
Fluides contre structures solides, les interactions sont complexes, et parfois décisives pour les entreprises humaines (déferlement des vagues, tenues des structures, tsunamis, etc). Les simulations que permettent les nouvelles capacités de calcul et d’expérimentation permettront d’améliorer la prévision et la conception des structures.
Les 7 axes développés ci-dessus sont détaillés en annexes de ce communiqué.

IFREMER http://wwz.ifremer.fr



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP