Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Lancement de la campagne du recensement conchylicole 2013

Lancement de la campagne du recensement conchylicole 2013

Dernière mise à jour le dimanche 10 mars 2013


Dès le mois d’avril 2013, une campagne de collecte d’information d’envergure nationale va être menée dans le domaine de la conchyliculture, reconduction du premier recensement conchylicole de 2002. Ce recensement fournira une photographie complète et détaillée de la conchyliculture française.

De quoi s’agit-il ?
Il s’agit de l’enquête statistique de référence sur le monde conchylicole :
- près de 4 200 entreprises conchylicoles seront recensées sur l’ensemble du littoral métropolitain ;
- le recensement sera réalisé entre avril et juin 2013 ;
- une centaine d’enquêteurs seront recrutés et formés par les Directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt pour effectuer ce recensement.

Qui est concerné ?
Toutes les entreprises conchylicoles sont concernées, quelle que soit leur taille. Elles représentent un élément important dans le tissu socio-économique local, et constituent des acteurs majeurs dans l’entretien du littoral. Le recensement concernera tous les coquillages élevés en France, à tous les stades d’élevage.

Quels sont les objectifs ?
- Améliorer la connaissance de la conchyliculture française, contribuer à lui donner une meilleure visibilité, et la situer dans le contexte européen et international ;
- Mesurer l’évolution de ce secteur par rapport au premier recensement de 2002, et son adaptation, notamment face à la crise des surmortalités qu’il traverse depuis 5 ans ;
- Apprécier la production par bassin conchylicole et préciser les données territoriales : le recensement permettra d’évaluer la contribution de chaque bassin conchylicole et de chaque département à la production nationale ;
- Constituer un outil d’aide à la décision qui contribuera à la définition et à l’évaluation des politiques publiques en faveur de la conchyliculture.

Disponibles dès la fin de l’année 2013, les premiers résultats du recensement pourront être utilisés à la fois par les conchyliculteurs eux-mêmes, par les organisations professionnelles, les chercheurs, et les pouvoirs publics. Leur exhaustivité en fera une base chiffrée de référence pour l’ensemble de la filière.

En 2001, près de 3 800 entreprises conchylicoles commercialisent 187 400 tonnes de coquillages dont 109 000 tonnes d’huîtres et 73 200 tonnes de moules. Les conchyliculteurs exploitent 20 000 hectares répartis sur le littoral métropolitain.

La conchyliculture en bref :

Principal producteur d’huîtres de l’Union Européenne, la France est en première place en valeur pour l’ensemble de l’aquaculture dans le peloton serré des cinq principaux producteurs qu’elle forme avec l’Espagne (premier en tonnage), le Royaume-Uni(second en valeur), l’Italie et la Grèce.

Ventes de coquillages d’élevages pour la consommation
Tonnes Millions d’euros
Huîtres 80 649 346,6
Moules 70 339 131,6
Autres coquillages 2 251 12,4
Total 153 240 490,6
Source : Direction des pêches maritimes et de l’aquaculture - Enquête aquaculture 2010

La conchyliculture emploie 16 800 personnes représentant 9 200 équivalent Equivalent Temps Plein (ETP) et se caractérise par une activité saisonnière marquée.

En savoir plus sur la conchyliculture :
www.developpement-durable.gouv.fr

Consulter les résultats du premier recensement conchylicole de 2002 :
http://agreste.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/primeur126.pdf

Le recensement : textes de référence
- Règlement (CE) n°177/2008 du Parlement européen et du Conseil du 20 février 2008 établissant un cadre commun pour le développement de répertoires d’entreprises utilisées à des fins statistiques
- Règlement (CE) n 762/2008 du Parlement européen et du Conseil du 9 juillet 2008 relatif à la communication de statistiques sur l’aquaculture par les États membres et abrogeant le règlement (CE) no 788/96 du Conseil
Loi n°51-711 du 7 juin 1951 sur l’obligation, la coordination et le secret en matière de statistiques.
- Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés
CNIL (www.cnil.fr) : Déclaration des traitements automatisés réalisés envoyée

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 74 Ko)

Contacts presse :
Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie : 01 40 81 78 88
Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la forêt : 01 49 55 60 11

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP