Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > Langoustines. Leur taux de survie étudié

Langoustines. Leur taux de survie étudié

Dernière mise à jour le mercredi 6 avril 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 05 Mars 2016
Visualiser l’article original


.Le projet « Surtine » a pour objet d’étudier le taux de survie des langoustines pêchées dans le golfe de Gascogne. L’enjeu est d’obtenir une exemption durable de la part de l’Europe dans le cadre du 0 rejet. L’autre axe de travail est l’installation de goulottes de rejet à la mer sur les chalutiers langoustiniers pour que les crustacés indésirés retrouvent au plus vite leur élément.

Quel est le taux de survie des langoustines pêchées dans le golfe de Gascogne ? Tel est l’objectif du projet « Surtine » lancé en janvier par l’Association du grand littoral atlantique (Aglia).
Obtenir une exemption durable

Dans le cadre du 0 rejet -
obligation de débarquer toutes les espèces pêchées d’ici 2019 - la France a obtenu, de la part de l’Europe, une exemption pour haut taux de survie de la langoustine en 2016.
L’enjeu est d’obtenir une exemption durable. « Outre le fait que cela peut poser des problèmes de stockage sur certains bateaux, sur le principe, c’est absurde de ramener des langoustines vivantes pour en faire de la farine », résume Thomas Rimaud, chargé de mission à l’Aglia.
Selon les dernières études menées par l’Ifremer en 2010-2011, ce taux de survie était de 50 %. « La commission européenne veut de nouveaux arguments pour accorder cette exemption », explique Thomas Rimaud.
Nouvelle étude nouveau protocole

Une nouvelle étude a donc été lancée avec le soutien du ministère de l’Écologie, de France Filière Pêche, de l’Ifremer et des trois régions concernées par le stock de langoustines du golfe de Gascogne

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/langoustines-leur-taux-de-survie-etudie-05-04-2016-11019698.php#8r8GQP75fbp8ciy7.99
.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP