Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault
Accueil > Actualités de la mer > Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets

Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets

Dernière mise à jour le dimanche 1er avril 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 30 Mars 2018
Visualiser l’article original


ls ont ardemment milité et voté pour le Brexit. Mais sur les quais animés de Brixham, un port du sud-ouest de l’Angleterre, les pêcheurs s’inquiètent désormais de voir leurs préoccupations oubliées dans les négociations avec l’Union européenne.

La région de Brixham a voté à 63 % pour le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. Une majorité nette, expression de la colère ressentie contre les quotas de pêche imposés par l’UE, souvent considérés ici comme responsables du déclin de l’activité.

« Aussi loin que je puisse me souvenir, les pêcheurs n’ont jamais obtenu un accord favorable » de l’UE, dit Dave Banks, qui rentre de quatre jours en mer. À 69 ans, il continue à pêcher seiches, soles et turbots sur son chalutier de 24 mètres.

Selon un projet d’accord publié en mars, le Royaume-Uni pourrait continuer à appliquer la politique européenne en matière de pêche pendant 20 mois après la sortie de l’UE, le 29 mars 2019.

Cette concession a suscité un tollé chez les pêcheurs. Plusieurs d’entre eux ont manifesté leur mécontentement en remontant la Tamise jusqu’au Parlement de Westminster. « Ça me rend malade », s’agace Rick Smith, un pêcheur retraité qui dirige désormais la Brixham Trawler Agents, l’institution qui organise chaque jour la vente du poisson à la criée.
75 % de marins-pêcheurs en moins

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP