Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Le WWF félicite la commissaire européenne aux affaires maritimes et à la (...)

Le WWF félicite la commissaire européenne aux affaires maritimes et à la pêche, Maria Damanaki ...

Dernière mise à jour le mardi 26 octobre 2010

Article paru sur le site "France Matin.info" - Jeudi 21 Octobre 2010
Visualiser l’article original



Le WWF félicite la commissaire européenne aux affaires maritimes et à la pêche, Maria Damanaki pour son appel à une diminution importante des captures de thon rouge en Méditerranée et dans l’Atlantique Est

La commissaire européenne Maria Damanaki a annoncé hier à Strasbourg, lors d’une réunion des Verts du Parlement européen, son soutien à une diminution substantielle du total admissible de capture (TAC) de thon rouge pour l’année prochaine. Le député européen espagnol et vice-président des Verts, Raül Romeva i Rueda, a confirmé le souhait de la commissaire de voir le TAC réduit à la sortie de la réunion.

Dans les prochains jours, la Commission de l’UE et ses États membres vont se réunir afin d’élaborer le mandat de négociation de l’UE pour cette nouvelle réunion de l’ICCAT.

« Maria Damanaki pose les bases de ce que devrait être un plan de sauvegarde du thon rouge basé sur les recommandations scientifiques et non plus sur les avis des lobby politiques », a déclaré Isabelle Autissier, présidente du WWF-France. « Nous appelons les États membres à suivre cette voix pour enfin assurer un avenir à la pêche artisanale et aux écosystèmes marins ».

La récente évaluation du stock de thon rouge par les scientifiques de l’ICCAT a montré que la taille actuelle du stock représente seulement un tiers du niveau durable, et que seul un TAC de moins de 6.000 tonnes par an pourrait lui permettre de se reconstruire d’ici 2020 avec une probabilité de 60% au moins. Les scientifiques ont également exhorté l’ICCAT à prendre les plus grandes précautions cette année, étant donné la grande incertitude sur les données disponibles due à la mauvaise qualité des rapports sur les pratiques illégales.

L’Union Européenne et tous ses États membres, sont aussi légalement tenus par la Directive cadre « Stratégie pour le milieu marin » à mettre immédiatement en place des mesures visant à atteindre la reconstitution des stocks de poisson à des niveaux durables (MSY) d’ici 2020 au plus tard.

Outre la réduction du TAC sous les 6.000 tonnes, le WWF appelle également l’UE et les autres membres de l’ICCAT à suspendre la pêche industrielle à la senne - responsable de la situation catastrophique actuelle du stock - et d’établir des réserves dans les six zones de reproduction connues du thon rouge en Méditerranée.

Enfin, le WWF demande fermement aux parties prenantes de l’ICCAT de s’assurer de l’application de la règle de droit sur les obligations de remboursements en cours (payback) et d’éviter de répéter la décision de 2006 qui a donné l’impunité aux états des navires ayant surpêché. « On ne peut pas changer une énième fois les règles du jeu en faveur des mêmes. La France a dépassé outrageusement son quota en 2007, elle doit donc se faire imputer 1510 tonnes en 2011 et 2012 afin de respecter ses engagements » a déclaré Charles Braine, responsable du programme « pêche durable » au WWF-France.

« Ce paquet de mesures est la seule chance de sauvegarder le thon rouge » a déclaré le Dr Sergi Tudela, Responsable pêche au WWF Méditerranée. « Il est grand temps de montrer au monde que l’Europe, malgré son rôle historique dans l’épuisement du stock de thon rouge, est prête à faire demi-tour pour devenir le leader de la défense du thon rouge de l’Atlantique ».



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP