Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Le projet POLYPERL, coordonné par l’Ifremer, a été sélectionné par (...)

Le projet POLYPERL, coordonné par l’Ifremer, a été sélectionné par l’ANR

Dernière mise à jour le mercredi 31 août 2011

Article paru sur le site "News Press" - Mercredi 24 Août 2011
Visualiser l’article original



Le projet POLYPERL, coordonné par l’Ifremer, a été sélectionné par l’ANR

Le titre exact du projet POLYPERL est : "Gestion intégrée et adaptation de la perliculture en Polynésie française dans le contexte du changement global : approche environnementale, économique et sociale". Sur les 23 dossiers proposés, seuls 6 ont été retenus en liste principale et 4 en liste complémentaire.

En 30 ans, la perliculture est devenue une activité essentielle à l’économie de la Polynésie française (80% des exportations). Or ce secteur, qui repose sur l’exploitation d’une seule espèce cultivée, l’huître perlière Pinctada margaritifera, traverse actuellement une crise sans précédent dont les causes semblent autant structurelles que conjoncturelles.

Dans ce contexte, POLYPERL est un projet intégré prenant en compte un ensemble de thématiques de recherche appliquées à la perliculture, de la compréhension des phénomènes biologiques aux aspects socio-économiques relatifs à l’activité de perliculture, et intégrant la gestion des risques (anthropique, sanitaire et climatique). Il a vocation à améliorer notre connaissance de ce système productif à l’échelle de la Polynésie française, à travers une approche systémique de l’activité, en favorisant le développement de connaissances interdisciplinaires (écologie, physiologie, zootechnie, génétique, physique, modélisation, économie, sciences sociales, épidémiologie....).

Une autre originalité de ce projet concerne la mise en oeuvre d’une démarche de recherche-action, associant scientifiques, perliculteurs et autorités de gestion pour la construction de scénarios. Enfin, ce projet présente un double intérêt : scientifique d’une part, puisqu’il permettra l’acquisition d’avancées concernant la biologie de l’espèce et son exploitation, et opérationnel d’autre part, en proposant des innovations techniques et des outils d’aide à la décision.

Ce projet, dont l’objectif sera d’élargir l’éventail des solutions technologiques, économiques et sociales afin de garantir une production perlicole viable, est organisé en 4 grands thèmes :

- caractérisation de la ressource, l’huître perlière Pinctada margaritifera, de sa diversité, de son fonctionnement et de sa structuration afin d’assurer la viabilité des productions ;

- développement des outils et des méthodes permettant d’améliorer l’éco-efficience de la filière perlicole ;

- durabilité et gouvernance du projet ;

- diffusion, transfert et valorisation des connaissances.

Ce projet, coordonné par l’Ifremer, est mené en partenariat avec le Service de la perliculture (PRL), le Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement (CRIOBE) l’IRD, l’Université de la Polynésie française (UPF) Te mana o te moana, le Laboratoire Montpelliérain d’Economie Théorique et Appliquée (LAMETA), l’UMR Aménagement des Usages des Ressources et des Espaces marins et littoraux (AMURE), Gauguin’s Pearl et Skuldtech Compagny.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP